Cet article date de plus de huit ans.

Ukraine : un dialogue se noue entre Poutine et Obama

Depuis vendredi, Vladimir Poutine et Barack Obama dialoguent. Ils ont engagé des discussions au sujet d'une "solution commune de sortie de crise" pour l'Ukraine à deux semaines du début de la campagne présidentielle dans le pays. Un apaisement qui pourrait n'être que de façade, car Poutine s'intéresse entre-temps à l'avenir de la Transnistrie, territoire russophone de Moldavie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Stabilisation ", "initiative commune " : l'heure serait à l'apaisement entre la Russie et les Etats-Unis. Depuis vendredi, une série de coups de téléphones du président russe Vladimir Poutine à Barack Obama évoquent une "sortie de crise ".

Le coup de téléphone de Poutine à Obama est le premier contact entre les deux chefs d'Etat depuis que les Etats-Unis ont adopté de nouvelles sanctions contre la Russie. Un appel au contenu surprenant : Vladimir Poutine a, selon un communiqué de la présidence russe, proposé à Obama "d'étudier les mesures que peut prendre la communauté internationale pour coopérer en vue d'une stabilisation de la situation ".

Proposition acceptée par Washington : des discussions directes entre les chefs de la diplomatie des deux pays, John Kerry et Sergueï Lavrov, ont eu lieu sur-le-champ. Samedi, Sergueï Lavrov estimait que les points de vue de la Russie et des Occidentaux sur la crise ukrainienne se rapprochaient, ouvrant la voie à une possible "initiative commune " qui pourrait être proposée à l'Ukraine.

Ukraine contre Transnistrie ?

L'apaisement créé par ces négociations pourrait n'être que de façade : vendredi encore, Barack Obama s'inquiétait toujours de la présence rapportée de 20.000 soldats russes (plus de 100.000 selon l'Ukraine) aux frontières de l'Ukraine. Moscou niait en bloc et avait même assuré Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU, qu'il n'avait "aucune intention de mener une quelconque opération militaire " dans l'Est ou le sud de l'Ukraine.

Sous couvert d'une recherche de "stabilité " en Ukraine, Vladimir Poutine a tout de même glissé durant son dialogue avec Obama qu'il "s'inquiétait du devenir de la Transnistrie ", une région russophone de la Moldavie, ex-république soviétique entre l'Ukraine et la Roumanie en cours de rapprochement avec l'Union européenne. Les troupes russes qui y stationnent ont effectué récemment des exercices militaires et le président moldave Nicolae Timofti s'est inquiété d'une répétition du scénario qui a permis en trois semaines le rattachement de la Crimée à la Russie. Vladimir a même appelé à des négociations entre la Transnistrie, la Moldavie, l'OSCE, l'Ukraine et la Russie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.