Fausses accusations contre Raquel Garrido et Alexis Corbière : Jean-Christophe Lagarde placé en garde à vue

Le président de l'Union des démocrates et indépendants est visé avec un policier en poste à Drancy par une plainte d'un journaliste du "Point" pour "abus de confiance" à la suite d'un article mensonger, publié fin juin, mettant en cause le couple de députés LFI Raquel Garrido et Alexis Corbière.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Christophe Lagarde, le 1er mars 2022, à l'Assemblée nationale. (ARNAUD DUMONTIER / MAXPPP)

Le président de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) Jean-Christophe Lagarde a été placé en garde à vue mercredi 7 septembre matin dans le cadre de l'enquête sur les fausses accusations visant Raquel Garrido et Alexis Corbière, a appris franceinfo mercredi 7 septembre auprès du parquet de Paris, confirmant une information du Parisien. Les enquêteurs cherchent donc à savoir si l'ex-député a volontairement donné de fausses informations sur les deux élus La France insoumise au journaliste Aziz Zemouri, comme celui-ci l'en accuse.

Au cœur de cette affaire, une pseudo-enquête publiée par le journaliste Aziz Zemouri le 22 juin dernier dans l'hebdomadaire du Point, dans laquelle il accusait le couple de députés La France insoumise d'employer "depuis un an une femme de ménage sans titre de séjour et soumise à des cadences infernales", en s'appuyant sur de soi-disant captures d'écran de conversations houleuses par messages entre Raquel Garrido et sa femme de ménage.

Rétractations et plaintes en cascade

Or, l'authenticité de ces captures d'écran avait rapidement été mise en doute par d'autres journalistes. L'enquête avait finalement été retirée dès le lendemain et le directeur de l'hebdomadaire, Etienne Gernelle, avait présenté ses excuses au couple de députés. Aziz Zemouri était alors mis à pied et convoqué, dans le cadre d'une enquête interne à la rédaction du Point pour comprendre comment de fausses informations avaient pu être publiées ainsi.

Raquel Garrido et Alexis Corbière ont déposé plainte, une enquête pour "escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux et usurpation d'identifié ou de données" a été ouverte par le parquet de Paris le 29 juin. Sous le feu des critiques, le journaliste s'était alors retourné contre ses sources, Jean-Christophe Lagarde et l'ex-policier Noam Anouar, annonçant déposer plainte pour escroquerie.

L'ex-policier a d'ailleurs lui aussi été placé en garde à vue ce mercredi, a confirmé le parquet de Paris à l'AFP.

Ces fausses informations étaient sorties le 22 juin, soit trois jours après la défaite de Jean-Christophe Lagarde aux élections législatives. Il a été battu par Raquel Garrido dans la 5e circonscription de Seine-Saint-Denis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers UDI - Union des démocrates et indépendants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.