Cet article date de plus de sept ans.

SONDAGE - Municipales : le FN prendrait la ville d'Hénin-Beaumont

Un sondage Ipsos-Steria pour France Bleu Nord et France 3 Nord-Pas-de Calais publié mercredi donne du crédit aux ambitions municipales du candidat du Front national d'Hénin- Beaumont. Steeve Briois serait victorieux au second tour dans cette ville du Pas-de Calais, après un duel ou une triangulaire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Hénin-Beaumont est l'une des cibles prioritaires du parti de
Marine Le Pen pour les élections municipales du 23 mars et du 30 mars. Un
sondage Ipsos-Steria pour France Bleu
Nord (Radio France)
donne Steeve Briois, tête de liste du Front national, en
tête au second tour et dans deux cas de figure. Les intentions de vote donnent
de l'écho aux prédictions de l'enfant du pays, secrétaire général  du FN depuis 2011. Il déclarait le 17 mars : "Cette fois, c'est la bonne".

Une victoire du FN dans deux scénarios

Selon le sondage publié mercredi, la liste du Front national
prendrait Hénin-Beaumont, un  bastion de la gauche du Pas-de-Calais au
second tour, à l'issue d'un duel ou d'une triangulaire.

Dans l'hypothèse d'un
duel au second tour avec le maire sortant divers gauche Eugène Binaisse, le candidat du FN prendrait la mairie avec 52% des suffrages.Toutefois le score est à
relativiser avec la marge d'erreur à 4% notifiée par le sondeur. Le maire actuel obtiendrait 34% au premier tour et le FN 45%.

Selon le sondage, la victoire serait plus nette en cas de triangulaire.
Le Front national emporterait la mairie d'Hénin-Beaumont avec 49% des voix. Eugène Binaisse réunirait 42% des suffrages. L'ancien maire PS, Gérard Dalongeville, est
crédité de 9% d'intentions de vote, comme au premier tour. 

Les réactions du FN et du maire sortant

Steeve Briois a réagi à ce sondage par le biais d'un communiqué en parlant de volonté de changement des habitants, "après
des dizaines d'années de gestion catastrophique et d'opprobe."

Devant les caméras de France 3, le maire Eugène Binaisse a dit ne pas être "impressionné" par ce sondage, "qui booste encore un peu plus pour aller vers l'électeur."

Cinq listes et une gauche éparpillée

La liste du Front national est menée par Steeve Briois, 41 ans : un enfant du pays, présent
aux municipales depuis 2001.

La gauche part désunie au premier tour. Le maire
sortant, Eugène Binaisse, divers gauche se présente avec les soutiens du PS, d'EELV, du PRG et du PCF. La concurrence dans son camp vient de la candidature de l'ancien maire PS, Gérard Dalongeville aujourdhui divers gauche. Il a été condamné notamment à cinq ans d'inéligibilité
pour détournement de fonds publics
mais l'appel formulé est suspensif. Et une
troisième liste se présente à gauche, celle de Georges Bourquillon, pour le
MRC. Elle est créditée de 6% au premier tour, tout comme l'équipe de l'UMP représentée par Jean-Marc Legrand, un candidat soutenu par l'UDI.

Le sondage a été réalisé
par téléphone du 17 au 18 mars 2014 auprès d'un échantillon de 502 personnes,
représentatif de la population de la ville d'Hénin-Beaumont âgée de 18 ans et
plus et inscrite sur les listes électorales, constitué d'après la méthode des
quotas. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.