Cet article date de plus de neuf ans.

Selon un sondage TNS Sofres, la gauche obtiendrait une majorité nette à l’Assemblée nationale

Selon un sondage TNS Sofres publié mercredi pour Le Nouvel Observateur, la gauche recueillerait 44% des intentions de vote pour le premier tour des législatives. Un score qui lui permettrait d’obtenir une majorité nette à l’Assemblée nationale.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Assemblée nationale (AFP)

Selon un sondage TNS Sofres publié mercredi pour Le Nouvel Observateur, la gauche recueillerait 44% des intentions de vote pour le premier tour des législatives. Un score qui lui permettrait d'obtenir une majorité nette à l'Assemblée nationale.

La gauche s'oriente vers une majorité assez nette à l'Assemblée nationale mais le Parti socialiste n'est pas assuré d'y obtenir seul la majorité absolue, selon un sondage TNS Sofres-Sopra Group pour Le Nouvel Observateur publié mercredi.

Dans cette enquête, la gauche recueille 44% d'intentions de vote pour le premier tour des élections législatives des 10 et 17 juin, avec 31,5% pour le PS et ses alliés, 7,5% pour le Front de gauche et 5% pour Europe écologie-Les Verts (EELV).

Le PS et ses alliés (Parti radical de gauche et divers gauche) obtiendraient ainsi, selon une projection, de 280 à 310 sièges, sur les 577 que compte l'Assemblée. Le PS pourrait donc ne pas obtenir seul la majorité absolue de 289 sièges, ce qui l'obligerait à s'appuyer sur les élus d'EELV.

Le parti écologiste recueillerait entre 12 et 17 sièges et ne serait pas donc pas assuré de passer le seuil de 15 sièges nécessaire pour former un groupe parlementaire.

La droite résiste, le Modem s'effondre

Avec 35% des intentions de vote, la droite parlementaire obtiendrait de 235 à 265 sièges. Elle résisterait ainsi mieux que le PS et ses alliés après la présidentielle de 2007, qui avaient alors réalisé un score de 28% et obtenu 208 sièges.

Le Front national est crédité de 15% d'intentions de vote au premier tour, dimanche prochain, soit près de 10 points de plus que son score de 2007 (4,7%). Toutefois, du fait de l'absence d'alliance et de reports suffisants, il n'obtiendrait que quelques sièges, voire aucun.

Avec 2% d'intentions de vote, contre 7,6% en 2007, le MoDem poursuivrait sa chute et court le risque de n'avoir aucun représentant à l'Assemblée.

Ce sondage a été réalisé sur internet du 1er au 3 juin auprès d'un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales, selon la méthode des quotas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.