Sarkozy "réorganisera le gouvernement en octobre et tirera sévèrement les conséquences de comportement de ministres"

C'est ce qu'a écrit sur "Twitter" le député UMP Yannick Favennec qui participait à la réception des députés de son parti à l'Elysée.Cette annonce accompagne les propos du président Sarkozy sur le comportement des ministres, à nouveau évoqué au cours du Conseil des ministres de mercredi.

photo du gouvernement 24 juin 2009
photo du gouvernement 24 juin 2009 (AFP - Gerard Cerles)

C'est ce qu'a écrit sur "Twitter" le député UMP Yannick Favennec qui participait à la réception des députés de son parti à l'Elysée.

Cette annonce accompagne les propos du président Sarkozy sur le comportement des ministres, à nouveau évoqué au cours du Conseil des ministres de mercredi.

Toujours lors de cette réception à l'Elysée, il a annonçé "une réorganisation de l'UMP" parallèle au remaniement gouvernemental cet automne et a lancé: "tout ce que je ferai à chaud compliquera ma tâche. Je tirerai les conséquences de tout ça à l'automne et m'en expliquerai avec les Français".

Le président s'est présenté devant les députés UMP comme le "secrétaire d'Etat aux Sports", poste pourtant occupé par Rama Yade. Lors d'une réception des députés UMP à l'Elysée, le chef de l'Etat a donné l'impression, selon les participants, que Mme Yade ne serait pas maintenue dans les fonctions ministérielles qu'elle exerce actuellement, lors du remaniement à l'automne prochain. "Je le dis sous le contrôle de David (Douillet): moi j'adore le sport!", a-t-il lancé. Les députés UMP y ont vu un adoubement de l'ancien judoka, dont le nom revient régulièrement pour le poste.

Evoquant "certains comportements de ministres qui ne (lui) ont pas plu" et qui entraîneront des "conséquences", il a égrené plusieurs affaires: "avion", "cigare", "nature d'hôtel"... allusion à Alain Joyandet (Coopération), Christian Blanc (Grand Paris) et Rama Yade.

Conseil des ministres

Nicolas Sarkozy a demandé à ses ministres l'application intégrale de ses instructions en matière de réduction du train de vie de l'Etat.

Selon le porte-parole du gouvernement Luc Chatel, le chef de l'Etat a évoqué en conseil des ministres la lettre qu'il vient d'envoyer au Premier ministre François Fillon, dans laquelle il souhaite une réduction "vigoureuse" de ce train de vie. "Il a indiqué aux membres du gouvernement que ses instructions seraient respectées intégralement et qu'il leur demandait, sur toutes ces questions, la plus grande vigilance", a ajouté Luc Chatel.

La publication de ces instructions est intervenue en pleine polémique sur le soupçon de conflit d'intérêts pesant sur le ministre du Travail Eric Woerth et après les révélations à répétition des dernières semaines sur les abus d'autres membres du gouvernement.

Ministres et secrétaires d'Etat devront préférer le train à l'avion, limiter le nombre d'accompagnateurs, loger dans les ambassades et les préfectures plutôt qu'à l'hôtel, donner moins de réceptions, acquitter la taxe d'habitation pour leur logement de fonction, payer leurs frais privés sur leurs deniers, etc.

"Le président devrait changer de Premier ministre un an avant la présidentielle" a déclaré son proche conseiller, Alain Minc mercredi matin. Alain Minc a expliqué avoir "toujours dit publiquement" que Valéry Giscard d'Estaing "n'aurait pas été battu en 1981 si un an avant l'élection présidentielle, il avait remplacé M. Barre par M. Monory".

Comme on lui demandait qui était le "Monsieur Monory" de Nicolas Sarkozy: il a répondu: "Un, sur le fond personne n'est amené à partager nécessairement ce point de vue. Deux, je ne sais pas qui est ce Monsieur Monory ou du moins j'ai ma petite idée"...