Réseaux sociaux : les politiques en raffolent

Échanges en direct avec les électeurs, vlogs, vidéos : même les plus réfractaires s'y sont mis. L'enquête de France 2.

France 2

Lors de l'hommage de la nation aux deux policiers assassinés, la parole présidentielle s'est déclinée à la télévision, en direct sur le site internet de l'Élysée et même sur Twitter. Car tous les politiques sont aujourd'hui connectés. Alain Juppé dispose d'une équipe web d'une cinquantaine de bénévoles en France. Cela leur permet de communiquer, mais aussi de scruter les attaques dont il est victime.

Une manière gratuite de communiquer

Et aujourd'hui, la popularité d'un candidat se mesure aussi à son nombre d'abonnés sur Twitter. Jean-Luc Mélanchon, lui, dispose de sa propre émission sur son blog. Marine Le Pen choisit la discussion vidéo sur Facebook. C'est peut-être un avant-goût de la prochaine élection présidentielle. "Les politiques y voient une façon immédiate et gratuite de faire leur communication", explique Philippe Moreau-Chevrolet, communiquant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les deux associations reprochent notamment à Twitter et Facebook de ne pas supprimer rapidement les contenus à caractère raciste ou antisémite.
Les deux associations reprochent notamment à Twitter et Facebook de ne pas supprimer rapidement les contenus à caractère raciste ou antisémite. (WENG LEI / IMAGINECHINA / AFP)