VIDEO. La charge de Cécile Duflot contre François Hollande

L'ancienne ministre du Logement a renvoyé la responsabilité de la sortie des Verts sur François Hollande qui mène une "politique où le verbe et la com' sont plus que les actes".

France 2

Les écologistes d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) ont tenu samedi 5 avril un conseil fédéral agité et très critique vis-à-vis de la politique de François Hollande, assurant toutefois qu'ils restaient "un parti de gouvernement".

Quelques jours après avoir refusé de rester participer gouvernement de Manuel Valls, et après son interview accordée à Libération, Cécile Duflot s'est expliqué devant les membres d'EELV. L'ancienne ministre du Logement a renvoyé la responsabilité de la sortie des Verts sur François Hollande qui mène une "politique où le verbe et la com' sont plus que les actes".

"Pour certains, les mots ont vocation à rester des mots"

"Je suis celle qui a qualifié le discours du président de la République à la conférence environnementale de septembre 2012 'd'historique et infiniment émouvant à entendre pour une écologiste'. Mais j'ai payé pour savoir que pour certains, les mots ont vocation à rester des mots", a-t-elle affirmé.

EELV a adressé un premier avertissement au gouvernement, Emmanuelle Cosse mettant en garde la nouvelle ministre de l'Ecologie Ségolène Royal sur un éventuel abandon de l'écotaxe. "C'est l'absence d'écologie" qui "est une punition", a-t-elle assuré après que Mme Royal a brocardé l'écologie "punitive".

Cécile Duflot, le 5 avril 2014.
Cécile Duflot, le 5 avril 2014. (ALAIN JOCARD / AFP)