Nouvelles régions : sept présidents ouvrent une nouvelle ère

Ce 4 janvier, sept nouveaux présidents prennent les rênes de régions fusionnées. Leur premier chantier, c'est de choisir un nom et une ville-capitale à leur région.

FRANCE 3

C'est un grand jour pour les nouvelles régions fusionnées. Le redécoupage des régions est entré en vigueur au 1er janvier. Et ce lundi 4 janvier, les nouveaux présidents de ces régions sont élus pour six ans. Phillipe Richert (Les Républicains) a ouvert le bal ce matin à Strasbourg (Bas-Rhin) en accédant à la présidence de la nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Il a parlé, au micro de France 3, de cet instant comme un "moment très solennel".

A Bordeaux (Gironde), c'est le socialiste Alain Rousset qui a été élu pour la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Les autres nouveaux présidents seront nommés dans la journée dans les autres régions.

Aucune compétence en matière de sécurité et d'action sociale

Le redécoupage fait passer le nombre de régions métropolitaines de 22 à 13. Certaines d'entre elles voient leur population doubler à la faveur de ce changement, sans que leur budget ne soit augmenté pour autant. Les principales missions des régions se concentrent sur la formation, le transport et l'économie. La sécurité et l'action sociale n'entrent pas dans leur champ de compétences. Les nouveaux présidents ont jusqu'à fin juillet pour déterminer un nom et une ville-capitale.

Le JT
Les autres sujets du JT