Cet article date de plus de huit ans.

François Hollande envisage une fusion entre les régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes

C'est ce qu'annonce le conseil régional des Pays de la Loire, à la veille d'une annonce sur la réforme territoriale par le chef d'Etat. Ce qui écarterait un rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des "Bonnets rouges" manifestent à Nantes, le 31 mai 2014, pour demander le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne.  (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

A peine envisagée, l'idée provoque déjà des remous. François Hollande envisage une fusion entre les régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes, selon Jacques Auxiette, le président du conseil régional des Pays de la Loire, lundi 2 juin. Il confirme une information révélée par Ouest-France, à la veille d'annonces sur la réforme territoriale qui doit conduire à la création d'une douzaine de super-régions

Rien n'est décidé. Pour le moment, le président de la République a simplement "évoqué avec [Jacques Auxiette] l'hypothèse d'une fusion Pays de la Loire - Poitou-Charentes", selon une source proche du Conseil régional. Mais cette information pourrait satisfaire la ministre de l'Ecologie et ancienne présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, qui s'est déjà prononcée en faveur d'une telle fusion.

"L'intérêt des populations" est ailleurs, pour Ayrault 

Cette option écarte, de fait, une réunion de la Bretagne avec le département de Loire-Atlantique. La région Bretagne resterait donc à quatre départements. De quoi agacer certains Bretons, dont Christian Troadec, leader des "Bonnets rouges", qui milite pour la "réunification" de la Bretagne avec la Loire-Atlantique, l'un des cinq départements de la région Pays de la Loire. Il dénonce une décision "révoltante" et "un nouveau mauvais coup porté à la réunification de la Bretagne". Christian Troadec appelle donc à "la résistance".

Dans la foulée, l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, député de Loire-Atlantique, ajoute sur Twitter que "l'intérêt des populations est la fusion Pays de la Loire-Bretagne".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme territoriale

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.