Référendum : les Calédoniens disent "non" à l'indépendance

Le drapeau français va donc continuer à flotter sur la Nouvelle-Calédonie, et les résultats du référendum sur l'autodétermination sont clairs et nets.

Les militants contre l'indépendance sont fiers et heureux de voir la Nouvelle-Calédonie restée en France. Mais la victoire du "'non" est plus modeste qu'annoncée. 56,4% des électeurs ont préféré rester Français, alors ils font un pas vers les indépendantistes. "Il faudra qu'on tende la main à ceux qui ont perdu parce que nous respectons le combat qui est le leur", explique Sonia Backès, présidente des Républicains calédoniens.

Une participation exceptionnelle de plus de 80%

Chez les militants indépendantistes, c'est tout l'inverse, on pourrait presque croire qu'ils ont gagné. Ce n'est pas le cas, mais ce score est pour eux comme une victoire. Les accords de Nouméa prévoient l'organisation d'autres référendums, alors les indépendantistes donnent rendez-vous au prochain scrutin. Mais en attendant, depuis l'Élysée, Emmanuel Macron appelle d'abord au dialogue entre toutes les parties. Un scrutin qui marquera quoiqu'il arrive l'avenir de la Nouvelle-Calédonie avec une participation exceptionnelle, plus de 80% des électeurs se sont rendus aux urnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme vote dans un bureau de Nouméa lors du référendum concernant l\'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, dimanche 4 novembre 2018.
Une femme vote dans un bureau de Nouméa lors du référendum concernant l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, dimanche 4 novembre 2018. (THEO ROUBY / AFP)