Référendum en Nouvelle-Calédonie : situation tendue entre les indépendantistes et les pro-France

Publié
Référendum en Nouvelle-Calédonie : situation tendue entre les indépendantistes et les pro-France
France 2
Article rédigé par
H.Capelli - France 2
France Télévisions

Pour la troisième fois, le référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie a penché en faveur du non, dimanche 12 décembre. Emmanuel Macron s’est exprimé sur la situation lors d’une allocution. 

Dans quel état d’esprit se retrouvent les indépendantistes, à l'issue du référendum qui a penché vers le non ? "La promesse du destin commun doit continuer à nous guider", a déclaré dans son allocution d’Emmanuel Macron, suite au scrutin. "C’est en quelque sorte un appel au calme pour les non-indépendantistes et les indépendantistes", indique le journaliste Hugo Capelli, en direct de Nouméa (Nouvelle-Calédonie). 

"Une déclaration de guerre"

Les indépendantistes ne comptent pas en rester là. "Pendant toute la campagne, ils ont réclamé le report du scrutin dans ce contexte de Covid-19. Ils ont eu des mots très durs contre l’État. Pour eux ce maintien était 'une déclaration de guerre'. Les indépendantistes ont prévenu qu’ils ne reconnaîtront pas le scrutin et qu’ils iront le reconnaître dans les prochains jours devant les Nations unies", poursuit le journaliste. La situation est donc très tendue sur l'archipel, divisé entre les pro-indépendance et les pro-France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.