Cet article date de plus de dix ans.

Rama Yade suscite la polémique

Lors d'un meeting, samedi à Colombes, en région parisieienne, la secrétaire d'Etat aux droits de l'homme expliquait être attaquée par la gauche parce qu'elle "{est noire}". Le candidat de la gauche à Colombes exige des excuses.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Radio France © France Info)

Faut-il y voir une relative inexpérience politique, un péché de jeunesse, comme elle l'avoue elle-même dans la vidéo ? En tout cas, Rama Yade se retrouve encore une fois au cœur d'une nouvelle polémique qui enfle, depuis samedi.
_ Ce jour-là, elle participe à une réunion publique à Colombes, en région parisienne. La secrétaire d'Etat aux droits de l'homme est numéro trois sur la liste UMP. La réunion a été filmée, et diffusée sur le site Internet du journal Le Parisien (voir plus bas).

Rama Yade raconte alors sa version d'une visite effectuée en septembre dernier à Aubervilliers. Des squatteurs avaient monté un campement en plein air, après avoir été expulsés. “Je suis allée voir et j'ai découvert que le maire qui avait fait ça, c'était un maire communiste”, dit-elle. “Cette gauche qui dit défendre les modestes, les minorités et les immigrés, c'est cette gauche qui s'en prend à moi, qui ne suis que numéro 3 de la liste,
je le rappelle, qui s'en prend à moi parce que je suis noire.”

Dérapage, maladresse ? Le candidat de la gauche à Colombes n'a pas laissé passer l'occasion. Philippe Sarre trouve “désolant que l'UMP en soit rendue à ce niveau et qu'un membre du gouvernement de la République n'ait pas d'autres arguments à faire valoir en direction des Colombiens”.
_ “En l'absence d'excuses publiques, nous nous réservons la possibilité de poursuivre en justice ces propos diffamants et souhaitons que chacun et chacune revienne à une attitude digne et responsable.”

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.