Cet article date de plus de neuf ans.

Rama Yade salue les propositions de Nicolas Sarkozy en matière d'éducation

Récemment approchée par l’entourage de Nicolas Sarkozy, Rama Yade a fait un premier pas en direction d'un ralliement au président-candidat en saluant, jeudi 1er mars, ses "propositions justes" sur l’éducation.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Rama Yade participera-t-elle au meeting de Nicolas Sarkozy du 11 mars ? (SYLVAIN THOMAS / AFP)

Récemment approchée par l'entourage de Nicolas Sarkozy, Rama Yade a fait un premier pas en direction d'un ralliement au président-candidat en saluant, jeudi 1er mars, ses "propositions justes" sur l'éducation.

Après avoir convaincu Rachida Dati de faire l'ouverture de son meeting à Lille, le 23 février, Nicolas Sarkozy souhaite voir reconstituer, avec Rama Yade, son duo gagnant de 2007. Et ainsi rejouer la carte de la diversité.

En meeting avec Sarkozy le 11 mars ?

Approchée par l'entourage du chef de l'Etat afin "qu'elle joue un rôle actif" dans la campagne, celle qui se présente comme candidate dissidente aux législatives à Colombes face à l'UMP Manuel Aeschlimann avait répondu au Monde : "Si j'ai fait cinq ans de vie politique pour être réduite à la diversité, ce n'est pas la peine. Le monde change, la France aussi".

En janvier, elle avait laissé entendre, sous forme de menace, qu'elle pourrait soutenir François Bayrou, ne mâchant pas ses mots envers le chef de l'Etat. Mais le jeudi 1er mars, la vice-présidente du Parti radical a fait un premier pas vers un rapprochement avec Nicolas Sarkozy.

"L'obsession de François Hollande"

Pour un prochain ralliement officiel ? Rama Yade aurait ainsi été sollicitée, selon son entourage, pour intervenir le 11 mars en première partie du meeting de Villepinte de Nicolas Sarkozy alors que le Parti radical doit se prononcer le 10 mars en congrès sur le candidat qu'il entend soutenir à la présidentielle. La motion de soutien au président sortant, soutenue par Laurent Hénart, devrait être plébiscitée.

Toujours est-il que l'ancienne secrétaire d'Etat a jugé sur son site de campagne que le président-candidat avait "apporté des réponses crédibles et justes en matière d'éducation face l'obsession de François Hollande de dépenser plus sans réformer."

Education : des convergences

Dans son communiqué, Rama Yade salue la décision du candidat UMP de l'arrêt du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux dans le primaire. "Une proposition juste qui replace le primaire au cœur du système éducatif", selon elle.

Quant à la proposition de Nicolas Sarkozy d'augmenter de 25% le traitement des enseignants assurant une plus grande présence dans leurs établissements, là aussi, Rama Yade approuve.

"Cette mesure permet de reconnaître l'engagement, l'investissement et le travail des professeurs à sa juste valeur. Je propose de nous mettre en adéquation avec la moyenne annuelle européenne des salaires des enseignants", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.