Cet article date de plus de douze ans.

Qui est Nathalie Arthaud selon les moteurs de recherche ?

Nathalie Arthaud était invitée de "Des paroles et des actes" jeudi 12 avril. Que disent les moteurs de recherche à son sujet ? France TV 2012 et Adrian Buffel vous proposent de découvrir l'empreinte numérique de la candidate de Lutte ouvrière.
Article rédigé par Adrian Buffel
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Nathalie Arthaud répond à des journalistes devant le Conseil constitutionnel le 7 mars à Paris (THOMAS SAMSON / AFP)

Nathalie Arthaud était invitée de "Des paroles et des actes" jeudi 12 avril. Que disent les moteurs de recherche à son sujet ? France TV 2012 et Adrian Buffel vous proposent de découvrir l'empreinte numérique de la candidate de Lutte ouvrière.

Qui êtes-vous Nathalie Arthaud ? A l'écriture de votre prénom sur le principal moteur de recherche, on se rend compte que d'emblée, la star vous est volée par une autre Nathalie : la porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Koscuisko-Morizet. Vous pourrez peut-être vous consoler en sachant que Google France vous place toutefois devant l'actrice américaine Nathalie Portman.

Catpure d'écran d'une recherche "Nathalie" sur Google (DR)

Mais une fois votre nom entier entré sur le moteur de recherche, c'est votre programme que celui-ci retient principalement. A première vue, votre réputation numérique est lisse et le travail de référencement de votre équipe web semble avoir été efficace, Google proposant comme suggestions "2012" et "blog".

Capture d'écran d'une recherche "Nathalie Arthaud" sur Google (DR)

Celui-ci ne vous attribue que 2 820 000 résultats. C'est peu, comparé à d'autre. Mais en contrepartie, votre personnage numérique indique que vous n'êtes à l'origine d'aucun coup d'éclat ni polémique.

Nous apprenons cependant que vous êtes porte-parole de Lutte ouvrière et candidate à l'élection présidentielle.

Votre page Wikipédia nous apprend que vous êtes "professeur d'économie et de gestion au lycée Le Corbusier à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis".

Selon l'encyclopédie participative, vous êtes également conseillère municipale chargée de la jeunesse à Vaulx-en-Vélin, où François Hollande s'est rendu la semaine dernière, justement pour parler des quartiers populaires. Il faut dire qu'en 1990, des émeutes urbaines ont éclaté suite à la mort d'un jeune motard. A l'époque, on appelait ces "quartiers populaires" des "cités dortoirs".

Dans notre recherche Google, votre site de campagne ainsi que votre programme figurent en deuxième position des résultats.

En cliquant sur votre blog, qui est aussi votre site de campagne, nous apprenons que votre programme est axé sur trois propositions : l'interdiction des licenciements, l'indexation automatique des salaires, retraites et pensions sur le coût de la vie et le contrôle des travailleurs sur les entreprises industrielles et bancaires.

Un autre coup d'œil indique que vous êtes l'héritière de la désormais mythique Arlette Laguiller. Ce qui n'est pas évident, surtout quand on est pris en sandwich entre cet héritage et un Jean-Luc Mélenchon que vous avez qualifié récemment d'"illusionniste".

Capture d'écran des actualités associées à "Nathalie Arthaud" sur Google (DR)

Conclusion : votre espace politique est étroit, la défense des "travailleurs" faisant moins recette que celle du "peuple" qu'évoque régulièrement le candidat du Front de gauche.

Même les recherches associées à votre nom ne sont que peu concluantes. En cliquant sur celle qui associe le vôtre à celui d'Arlette Laguiller, on apprend que la transition se fait en douceur. Votre prédécesseur a pris soin d'apparaître à vos côtés pendant vos derniers meetings.

Catpure d'écran des suggestions associées à l'occurence "Nathalie Arthaud" sur Google (DR)

Les résultats proposés par Youtube sont plus croustillants. La plateforme associe votre nom à "Zemmour", dans une vidéo où vous dénoncez l'utilisation que fait Marine Le Pen de la "classe ouvrière", lors de votre passage en décembre à l'émission "Zemmour et Naulleau".

On y découvre votre franc-parler : pour vous, "Marine Le Pen, c'est Sarkozy en pire".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.