Rentrée agitée pour la grande famille de la gauche

L'université d'été de La Rochelle a servi de révélateur. L'heure est à la désunion. France 3 revient sur les faits.

FRANCE 3

Pendant l'université qui se tient en ce moment à La Rochelle (Charente-Maitime), les socialistes voulaient parler Cop21, République ou élections régionales. Mais les déclarations fracassantes d'Emmanuel Macron remettant en cause les 35 heures ont mis le feu. Manuel Valls a réagi pour éteindre l'incendie.
"Ce que les Français attendent c'est du travail. Et c'est tout le sens de la politique économique du gouvernement", a-t-il déclaré. "Les petites phrases font mal à la vie publique", a-t-il ajouté.

Éclatement des Verts

De son côté, le patron des socialistes ne compte pas en rester là. Jean-Christophe Cambadélis demande des comptes et "une explication sur un certain nombre de sujets".
L'université d'été est aussi le théâtre de l'éclatement d'Europe Écologie Les Verts avec le départ de François de Rugy et Jean-Vincent Placé qu'a dû commenter Emmanuelle Cosse. Elle était venue pour parler climat...

Le JT
Les autres sujets du JT
Le décor du congrès de Toulouse du Parti socialiste avant son ouverture, le 26 octobre 2012.
Le décor du congrès de Toulouse du Parti socialiste avant son ouverture, le 26 octobre 2012. (ERIC CABANIS / AFP)