Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Pour Stéphane Le Foll, les accusations de François Fillon ne sont "pas acceptables"

Publié Mis à jour
VIDEO. Stéphane Le Foll, les accusations de François Fillon ne sont pas acceptables
Article rédigé par
France Télévisions

Le porte-parole du gouvernement a réagi mercredi 1er février aux propos de François Fillon, qui se dit victime d'un "coup d'Etat institutionnel de la gauche".

Stéphane Le Foll n'a pas apprécié les accusations de François Fillon. Le candidat Les Républicains à la présidentielle a réagi aux nouvelles révélations du Canard enchaîné en assurant être victime d'un "coup d'Etat institutionnel de la gauche". Porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll a répliqué, mercredi 1er février, à l'issue du Conseil des ministres, en jugeant que "cette manière de faire" n'était pas "acceptable".

 "On m'avait accusé d'être à la tête d'un cabinet noir"

"Renvoyer la responsabilité sur un coup d'Etat ? Moi, il y a deux, trois ans, on m'avait accusé d'être à la tête d'un cabinet noir, a-t-il déclaré. Un cabinet noir qui devait être à la cave ou je ne sais où. C'est une manière de faire qui n'est pas acceptable."

Soupçonnée d'emplois fictifs, Penelope Fillon a touché au total plus de 900 000 euros brut, sur une douzaine d'années, comme collaboratrice de son mari lorsqu'il était député, puis de son suppléant, ainsi qu'à la Revue des deux mondes, affirme Le Canard enchaîné dans son édition du mercredi 1er février. Désormais, six affaires plombent la campagne de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire de la gauche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.