Primaire de la gauche : un petit mois de campagne seulement

La primaire de la gauche s'annonce comme un sprint de cinq semaines. Pas beaucoup de temps pour les candidats.

FRANCE 2

C'est un sprint et un contre-la-montre. Il reste 34 jours exactement avant le premier tour de la primaire de la gauche et les fêtes vont venir aussi interrompre cette campagne pendant au moins une semaine. "Un calendrier très serré qui avait été taillé sur mesure pour François Hollande à l'époque", explique Hélène Hug, en direct du siège du Parti socialiste.

Trois débats télévisés avant le premier tour

Un calendrier qui complique aujourd'hui la tâche à tous les candidats. "C'est en particulier le cas de ceux qui sont entrés tard en campagne comme Vincent Peillon ou Manuel Valls. Ils ne présenteront leur projet que début janvier. Arnaud Montebourg et Benoît Hamon vont eux continuer de labourer le terrain. Quant aux trois autres candidats moins connus, cela leur laisse bien peu de temps pour essayer d'exister. Heureusement, il y aura trois débats télévisés avant le premier tour", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, tous deux candidats à la primaire de la gauche, participent à un débat sur la transition écologique, le 15 décembre 2016, à Paris.
Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, tous deux candidats à la primaire de la gauche, participent à un débat sur la transition écologique, le 15 décembre 2016, à Paris. (CHRISTOPHE SAIDI / SIPA)