Dimanche en politique, France 3

Présidentielle : pas d'union pour Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon

L'hypothèse d'un mariage politique entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon s'est effondrée.

FRANCE 3

Fini, la rumeur de rassemblement entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. En déplacement au Portugal, le candidat socialiste a levé les derniers doutes : "Je ne courrai pas après Jean-Luc Mélenchon, je ne cours après personne et je n'oblige personne. Aujourd'hui, je suis le mieux placé pour faire gagner la gauche", a déclaré le candidat à la présidentielle, en rajoutant un petit mot pour Jean-Luc Mélenchon : "Ma responsabilité aujourd'hui, elle est d'incarner un horizon, un projet pour un futur désirable contre les futurs sinistres proposés par l'extrême droite et la droite", a poursuivi le leader de la gauche. 

"Je n'ai pas l'intention d'aller m'accrocher à un corbillard", a déclaré Jean-Luc Mélenchon

Le feuilleton durait depuis trois semaines, les candidats se sont appelés et Jean-Luc Mélenchon a même envoyé une lettre pour énumérer les conditions d'un rapprochement. Conditions impossibles pour Benoît Hamon. Mais c'est une petite phrase prononcée par Jean-Luc Mélenchon a enterré toute entente : "Je n'ai pas l'intention d'aller m'accrocher à un corbillard." Benoît Hamon doit désormais finaliser le rassemblement avec les écologistes de Yannick Jadot.

Les sympathisants de gauche préfèreraient un désistement de Jean-Luc Mélenchon en faveur de Benoît Hamon plutôt que l\'inverse, selon un sondage* Odoxa pour franceinfo
Les sympathisants de gauche préfèreraient un désistement de Jean-Luc Mélenchon en faveur de Benoît Hamon plutôt que l'inverse, selon un sondage* Odoxa pour franceinfo (LAURENT GARRIC / MAXPPP)