Boris Vallaud : "Des citoyens actifs en plus, c’est un grand acte de confiance"

Publié
Boris Vallaud : "Des citoyens actifs en plus, c’est un grand acte de confiance"
France 2
Article rédigé par
Jeff Wittenberg - France 2
France Télévisions

Boris Vallaud, porte-parole d’Anne Hidalgo, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2, lundi 7 février.  

Emmanuel Macron entame une tournée diplomatique qui va le conduire à Moscou (Russie) puis à Kiev (Ukraine) pour tenter la crise ukrainienne. "Je crois que c’est nécessaire qu’il s’engage comme d’autres chefs d’États européens. La question est de savoir s’il le fait comme président de la République française ou comme président de l’Union européenne. De ce point de vue-là, la voix de l’Union européenne n’est pas très forte dans cette espace d’étau entre Vladimir Poutine d’un côté et Joe Biden de l’autre", déclare Boris Vallaud, porte-parole d’Anne Hidalgo.  

"Emmanuel Macron en matière de diplomatie a souvent pêché par naïveté avec Poutine, avec Trump, au Liban. On a besoin d’une Europe qui s’affirme comme une puissance, qui s’affirme dans des rapports de force internationaux", ajoute Boris Vallaud.  

Augmentation du SMIC

Anne Hidalgo répète au fil des interviews qu’elle ira jusqu’au bout de cette campagne présidentielle malgré les sondages. "Il faut des voix pour les Français qui ont des vies dures, qui ont des fins de mois qui ne sont pas le 30, mais le 15. Des Français qui veulent vivre de leur travail, qui sont inquiets de l’inflation, qui veulent des services publics, qui s’inquiètent de l’école, de la santé, de la façon vont grandir leurs enfants et vieillir leurs parents", rapporte Boris Vallaud.  

L’une des propositions phares d’Anne Hidalgo est d’augmenter le SMIC de 15%. "C’est un rattrapage, c’est une mesure de justice pour pouvoir consommer, pour pouvoir vivre", conclut le porte-parole d’Anne Hidalgo. Concernant le droit de vote à 16 ans, Boris Vallaud déclare que "des citoyens actifs en plus, c’est un grand acte de confiance". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.