Présidentielle : Benoît Hamon face à la fronde

Un vent de défiance souffle au Parti socialiste. Ministres, députés et militants sont nombreux à prendre leurs distances avec le candidat Benoît Hamon.

France 2

Benoît Hamon voulait rassembler large, mais le voilà un peu seul. Son alliance avec l'économiste Yannick Jadot dérange l'aile droite du Parti socialiste, et avant tout les proches de Manuel Valls. "L'accord qu'il a passé avec les Verts ces derniers jours, c'est un programme de rupture avec sa famille politique. C'est un programme d'une gauche radicalisée", a affirmé Jean-Marie Le Guen, le secrétaire d'État chargé du développement et de la Francophonie.

Deux gauches au bord de la rupture

En cause, la volonté du candidat socialiste Benoît Hamon de sortir du nucléaire, abroger la loi travail ou encore renégocier la dette et laisser filer les déficits. Des reproches qui étaient au menu du déjeuner de Manuel Valls et de ses soutiens. Certains sont prêts à rejoindre Emmanuel Macron. Deux gauches qui n'ont jamais été aussi proches de la rupture.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat socialiste à la présidentielle, Benoît Hamon, à la Mutualité française, à Paris, le 27 février 2017. 
Le candidat socialiste à la présidentielle, Benoît Hamon, à la Mutualité française, à Paris, le 27 février 2017.  (IRINA KALASHNIKOVA / SPUTNIK / AFP)