Parti socialiste : un avenir en suspens

Le Parti socialiste est toujours sonné par la dernière présidentielle. A tel point qu’une majorité de Français prédisent la mort du parti.

Il y a sept mois, il était le candidat du Parti socialiste à la présidentielle. Depuis, Benoît Hamon l'a quitté. Ce samedi 2 décembre au Mans (Sarthe), à l’occasion du lancement de son mouvement, "Génération.s", il s'imagine déjà reprendre le flambeau à gauche. Dans la salle, principalement des militants qui ont toujours leur carte au PS, mais pour certains plus pour longtemps. Le PS vient de vivre la pire déroute de son histoire. Pourtant, plusieurs personnalités s'imaginent redresser la maison socialiste.

En quête d’un leader

Cette semaine, le député Luc Carvounas a annoncé sa candidature au poste de Premier secrétaire. Najat Vallaud-Belkacem, Stéphane Le Foll ou Rachid Temal pourraient aussi viser le poste. Mais l'ancien bas droit de François Hollande prévient, la reconstruction sera très longue. Alors le Parti socialiste peut-il se relever ? Selon un sondage publié cette semaine, 74% des Français pensent qu'il peut tout simplement disparaître. 63% des sympathisants de gauche le pensent aussi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège du PS rue de Solférino, à Paris.
Le siège du PS rue de Solférino, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)