Parti socialiste : départs en série

Le parti socialiste traverse une période plus que tourmentée d'autant que les élections européennes se rapprochent. Samedi 13 octobre, le parti réunit son conseil national.

France 3

Samedi 13 octobre, le parti socialiste réunit son conseil national alors que le premier secrétaire Olivier Faure a annoncé son objectif : minimiser les dernières défections. Le journaliste de France 3 Serge Cimino fait le point en duplex, dans le XXe arrondissement de Paris. "Ces débats se déroulent à huis-clos mais à l'extérieur beaucoup de choses filtrent", relate le journaliste. "Le premier secrétaire cherche à rassembler. Il avait construit son programme autour de la renaissance. Alors faut-il que le parti socialiste meure pour que cette renaissance arrive ?"

Emmanuel Maurel se rapproche de Jean-Luc Mélenchon

"Les dernières défections de ces derniers jours font énormément de mal au parti socialiste. À commencer par le départ d'Emmanuel Maurel qui a annoncé [vendredi 12 octobre], qu'il quittait le parti socialiste pour se rapprocher de Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise. Et entre-temps, d'essayer de créer un parti". Pour Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris, "c'est la même chose", souligne Serge Cimino. Au matin du samedi 13 octobre, "elle a confirmé qu'elle quittait le parti socialiste, quarante-sept ans après avoir pris sa première carte". Toutes ces défections "n'arrangent pas Olivier Faure qui voulait lancer la campagne des européennes. C'est un peu raté".

Le JT
Les autres sujets du JT
Olivier Faure, le premier secrétaire du PS, lors d\'un point presse au siège du parti le 20 mars 2018.
Olivier Faure, le premier secrétaire du PS, lors d'un point presse au siège du parti le 20 mars 2018. (MAXPPP)