Michel Rocard : une grande figure de la gauche disparaît

Nathalie Saint-Cricq est sur le plateau du 20h pour évoquer la carrière politique de Michel Rocard, après qu'on a appris sa mort, ce samedi 2 juillet.

France 2

C'est une grande figure de la gauche qui disparaît en France : Michel Rocard est mort, a-t-on appris ce samedi 2 juillet. Un homme politique qui alimentait bien des débats au sein du PS. "Michel Rocard, c'est la deuxième gauche, celle qui est plus proche de la CFDT aujourd'hui, assez éloignée du Parti communiste et qui a toujours considéré qu'il fallait se détacher du marxisme. Il était réformiste, social-démocrate avant l'heure", explique Nathalie Saint-Cricq, sur le plateau du 20h.

Michel Rocard détestait l'idéologie

Michel Rocard avait aussi une relation tumultueuse avec François Mitterrand, même si ce dernier le nommera Premier ministre, "parce qu'il n'avait pas le choix en raison de sa popularité", rappelle Nathalie Saint-Cricq. "Leur affrontement a commencé pendant la guerre d'Algérie : Michel Rocard était pour l'indépendance", poursuit la journaliste. Et de rappeler qu'il a fait avancer certains dossiers, comme celui du RMI et de la CSG. "C'était quelqu'un qui voulait discuter avec les syndicats, et qui détestait l'idéologie", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Michel Rocard, le 5 novembre 2014, à Paris. 
Michel Rocard, le 5 novembre 2014, à Paris.  (THOMAS SAMSON / AFP)