Cet article date de plus d'un an.

Législatives 2022 : les socialistes déchirés au sujet de l'accord avec La France insoumise

Publié
Législatives 2022 : les socialistes déchirés au sujet de l'accord avec La France insoumise
Législatives 2022 : les socialistes déchirés au sujet de l'accord avec La France insoumise Législatives 2022 : les socialistes déchirés au sujet de l'accord avec La France insoumise (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - A. Peyrout, C. Gascard, D. Karcher-Mourgues, A. Gouty, J. Pelletier, C. Ricco
France Télévisions

Le débat au sujet de l'alliance avec La France insoumise (LFI) divise au sein du Parti socialiste (PS). Les réactions des figures du parti sont aussi vives que contrastées.

En raison de l'accord passé avec La France insoumise (LFI) pour les élections législatives, le Parti socialiste (PS) est au bord de l'explosion. Jeudi 5 mai, les cadres du PS sont réunis en conseil national pour entériner, ou non, l'accord avec LFI. Deux grands élus socialistes, la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, et le maire de Montpellier (Hérault), Michaël Delafosse, se sont même affichés aux côtés de la candidate qu'ils soutiendront contre le futur candidat de la gauche unie.

Des élus socialistes opposés à l'accord

Pas question pour eux de cautionner cet accord, qu'ils jugent contre-nature. "Faire de la politique, c'est avoir un projet, ne pas tomber dans le tripatouillage électoral pour faire plaisir à quelques copains ou copines", affirme Carole Delga. D'autres élus socialistes se sont opposés à l'accord, comme Stéphane Le Foll, maire du Mans (Pays de la Loire), l'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve ou l'ancien président de la République François Hollande. La maire de Paris, Anne Hidalgo, critique quant à elle l'accord, mais elle ne souhaite pas l'empêcher. La plupart des maires socialistes de grandes villes le soutiennent, comme Martine Aubry, maire de Lille (Nord).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.