Le Parti socialiste va-t-il imploser ?

L'annonce de Manuel Valls d'être candidat de la majorité présidentielle aux législatives, ce mardi 9 mai, provoque de vives réactions et pourrait entraîner une scission du parti socialiste.

Cette vidéo n'est plus disponible

Le Parti socialiste est fracturé. D'un côté, il y a ceux qui souhaitent entrer dans une forme d'opposition à Emmanuel Macron, de l'autre ceux qui veulent l'aider à réussir son quinquennat. Ce mardi 9 mai, le clivage est évident. "L’essentiel c'est la réussite du quinquennat, le rassemblement de notre famille pour que la gauche puisse apporter sa contribution", estime Bernard Cazeneuve, Premier ministre. D'autres font le choix de la famille socialiste.

"Ne pas laisser la gauche entre les mains de Jean-Luc Mélenchon"

"Ma maison c'est celle-ci, c'est celle du parti socialiste qui est un vieux parti. Alors certes il est en train de vivre un énorme trou d'air, mais il faut qu'il y ait des femmes et des hommes qui restent au Parti socialiste pour ne pas laisser la gauche française tomber entre les mains de la gauche radicale de Monsieur Jean-Luc Mélenchon", assure Luc Carvounas, sénateur PS. Après leur échec historique à la présidentielle, les socialistes sont plus divisés que jamais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pupitre du Parti socialiste avant les voeux de son Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, le 4 janvier 2017, à Paris. 
Le pupitre du Parti socialiste avant les voeux de son Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, le 4 janvier 2017, à Paris.  (THOMAS SAMSON / AFP)