La privatisation d’Aéroports de Paris en débat à l’Assemblée

La privatisation des aéroports revient mercredi 13 mars en débat à l'Assemblée nationale. L'opposition dénonce le bradage d'un secteur rentable et met en avant des questions de sécurité.

France 3

C'est une privatisation voulue par le gouvernement qui fait polémique. Début février, le Sénat, majoritairement à droite, a voté contre la vente des aéroports de Paris. Le projet est examiné mercredi 13 mars à l'Assemblée nationale. Là aussi, gauche et droite dénoncent cette privatisation, à l'image d’Éric Ciotti (LR) et Valérie Rabault (PS).

Les commerces d'ADP font recette

Orly, Roissy, Le Bourget, l'État possède 50,6% des trois aéroports franciliens. Leurs privatisations pourraient rapporter plus de 8 milliards d'euros. Actuellement, l'État perçoit des dividendes : 174 millions d'euros chaque année. Les trois quarts des recettes proviennent des commerces dans les terminaux. Pour la majorité, cela justifie les privatisations. Le gouvernement peut compter sur LREM pour faire passer son projet de loi Pacte. Il a déjà averti qu'il ne reviendrait pas dessus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une borne marquée du logo des ADP, les Aéroports de Paris, vers l\'aéroport de Roissy.
Une borne marquée du logo des ADP, les Aéroports de Paris, vers l'aéroport de Roissy. (ERIC PIERMONT / AFP)