"Il n'y aura plus de fausses cartes au PS" : Olivier Faure annonce un grand ménage dans la fédération des Bouches-du-Rhône

Le nouveau premier secrétaire du PS a annoncé, vendredi, la mise en place d'une mission pour examiner les soupçons de fraude dans la fédération des Bouches-du-Rhône.

Olivier Faure, le premier secrétaire du PS, lors d\'un point presse au siège du parti le 20 mars 2018.
Olivier Faure, le premier secrétaire du PS, lors d'un point presse au siège du parti le 20 mars 2018. (MAXPPP)

Grand ménage au Parti socialiste dans les Bouches-du-Rhône. Au lendemain de son élection officielle par les militants au poste de premier secrétaire du PS, Olivier Faure a défini sa ligne vendredi 30 mars : "Vraiment à gauche, vraiment réaliste". 

Lors de ce scrutin, les 35 118 adhérents qui  ont voté ont aussi élu les patrons des 103 fédérations départementales du parti. Olivier Faure a indiqué qu'un travail serait mené dans les fédérations qui peuvent poser des problèmes comme celle des Bouches-du-Rhône, basée à Marseille.

Soupçons de fraudes réguliers

La fédération des Bouches-du-Rhône, c'est un peu le caillou historique dans la chaussure socialiste. Depuis de nombreuses années, des soupçons de fraude planent sur cette quatrième fédération du parti. Ces soupçons ont d'ailleurs poussé le mandataire de Luc Carvounas, Yannick Ohanessian, à se retirer, vendredi, après avoir constaté des irrégularités lors du premier tour. Il se présentait face à Nora Mebarek, la mandataire d’Emmanuel Maurel, qui a donc pris la tête de la fédération.

Une mission nationale

Vendredi, le 13e premier secrétaire du Parti socialiste a abordé frontalement le sujet : "Dans cette fédération, le travail n'est pas achevé, doux euphémisme. Nous allons l'achever... Le travail, pas la fédération", a-t-il d'abord déclaré avec une pointe d'humour, avant d'annoncer très sérieusement sa volonté de nettoyer la fédération. 

Dans les prochains jours, nous allons mettre en place une mission nationale qui aura pour fonction d'aller vérifier que tout se passe normalement, démocratiquement, dans cette fédération.Olivier Faure, premier secrétaire du PSà franceinfo

"Et donc, nous nettoierons notamment les fichiers de tout ce qui pourrait s'apparenter à des cartes de complaisance, a précisé Olivier Faure. Je préfère avoir une fédération qui faisait 10 000 cartes qui soit à 1 500 - et même si c'était à 500, ce serait à 500 - plutôt que d'entendre parler de ces 10 000 cartes, dont 9 500 sont fausses. Il n'y aura plus au Parti socialiste de fausses cartes. Ce ne sera pas un problème, nous allons faire les choses méthodiquement je l'espère avec l'accord de tous."

Olivier Faure s'entoure d'une équipe resserrée

Ce travail sera suivi de près par la nouvelle équipe dirigeante. Une équipe renouvelée et resserrée autour de 15 à 30 personnes et paritaire, a encore promis le nouveau patron du PS. Vendredi, il a aussi présenté ses futurs chantiers, notamment celui de la question européenne : Pedro Sanchez, le secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol, sera présent au Congrès du 7 avril à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

PS : Olivier Faure veut "nettoyer" la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône - un reportage de Rémi Ink
--'--
--'--