Européennes : pour le PS, Carvounas "ne veut pas forcément une tête de liste socialiste"

Luc Carvounas, député PS du Val-de-Marne, est l'invité politique du Soir 3, dimanche 30 septembre.

France 3

Emmanuel Macron "change la forme, mais pas le fond. Il ne suffit pas de faire de belles images pour être proches des gens", attaque Luc Carvounas dans le Soir 3, dimanche 30 septembre.

Pour les élections européennes, "le PS ne peut plus à lui seul articuler la gauche". Le député du Val-de-Marne "souhaite trouver des convergences sur des sujets qui doivent nous rassembler". Pour la tête de liste, il "ne veut pas forcément qu'elle soit socialiste".

"Il faut travailler"

Luc Carvounas a lancé, samedi 29 septembre à Marseille, "la gauche arc-en-ciel, c'est une méthode qui consiste à faire en sorte de se retrouver avec les ONG et la société civile pour pouvoir construire des politiques publiques à partir de ce qui marche le mieux dans les territoires".

Jean-Luc Mélenchon a tendu la main au PS dimanche midi sur France 3. "Il dit ça à la télévision, mais si c'est pour faire du débauchage comme Macron, ce n'est pas se rassembler, c'est faire des coups politiques", commente le socialiste, qui assure qu'au "rythme où nous allons, au Parlement européen, il n'y aura aucun député socialiste, communiste, écologiste. Il faut travailler".

Le JT
Les autres sujets du JT
Luc Carvounas dans la salle des quatre colonnes à l\'Assemblée nationale, le 10 janvier 2018.
Luc Carvounas dans la salle des quatre colonnes à l'Assemblée nationale, le 10 janvier 2018. (MAXPPP)