Loi "sécurité globale" : l'AFP demande une enquête après des violences contre un photographe syrien

Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé des violences policières "inacceptables".

Le photographe Ameer al-Halbi lors d\'une manifestation à Paris, le 28 novembre 2020.
Le photographe Ameer al-Halbi lors d'une manifestation à Paris, le 28 novembre 2020. (GABRIELLE CEZARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les manifestations contre la proposition de loi "sécurité globale" ne se sont pas passées sans heurts. Dimanche 29 novembre, l'Agence France-Presse (AFP) a réclamé une enquête de police après que l'un de ses collaborateurs, le photographe syrien Ameer al-Halbi, a été blessé à Paris. Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé des violences policières "inacceptables". Suivez les retombées de cette mobilisation contre ce texte et contre les violences policières dans notre direct.

Une soixantaine de policiers et gendarmes blessés. Selon le ministère de l'Intérieur, les violences survenues lors des manifestations samedi ont fait 62 blessés parmi les forces de l'ordre, dont 23 à Paris. Les autorités font état de 81 interpellations, dont 46 dans la capitale.

Deux manifestants saisissent l'IGPN. Selon les autorités, deux personnes blessées lors de rassemblements en province ont fait un signalement auprès de l'Inspection générale de la police nationale.

 "Evidemment qu'il faut revoir notre copie." Voilà ce qu'a déclaré dimanche Yaël Braun-Pivet, présidente LREM de la commission des Lois de l'Assemblée nationale, dans l'émission "Questions politiques" sur France Inter et franceinfo, à propos de l'article 24 de la proposition de loi "sécurité globale" qui encadre la diffusion d'images de forces de l'ordre.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SECURITE_GLOBALE

21h35 : Jean Castex a reçu à Matignon les cadres du parti En Marche, a appris franceinfo, dont le délégué général Stanislas Guérini. Le Premier ministre cherche un moyen de sortir de la crise provoquée notamment par l'article 24 de la proposition de loi relative à la "sécurité globale".

21h03 : Près d'une centaine de policiers et gendarmes (98) ont été blessés hier lors des manifestations contre le texte de loi relatif à la "sécurité globale" et les violences policières, selon un bilan définitif donné par Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur. "Je leur apporte tout mon soutien. Les auteurs de ces violences doivent être poursuivis."

20h39 : "Le seul responsable, c’est le président de la République. Il n’est pas à l’aise sur les sujets de sécurité. La protection des Français n’est pas dans son ADN. C’est un président 'caméléon', il change d’avis et d’attitude en fonction des circonstances."



Au cours d'un entretien à BFMTV, Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, n'a pas mâché ses mots à l'égard d'Emmanuel Macron après les manifestations contre la proposition de loi " sécurité globale". L'ancien cadre LR a ainsi dédouané, en quelque sorte, son ancien directeur de campagne, Gérald Darmanin, cible de très nombreuses critiques.

12h14 : "Je vois bien, et il faudrait être sourd pour ne pas l'entendre, que ce que nous avons voté [sur l'article 24] n'est pas satisfaisant. Donc il faut revoir notre copie."

12h14 : "Mais nous devons pas avoir les oreilles fermées. (...) Il faut écouter l'ensemble de la société."

12h13 : "Il faut rappeler que l'article 24 [du projet de loi "sécurité globale"] n'est pas encore appliqué. (...) Pour le moment, c'est un travail en construction."

12h23 : Yaël-Braun Pivet est interrogée au sujet de l'article 24 du projet de loi "sécurité globale", critiqué notamment par des associations de journalistes et des organisations de défense de libertés qui lui reprochent d'être une entrave à la liberté d'informer.

13h56 : L'eurodéputé écologiste Yannick Jadot dénonce, sur Twitter, les violences contre des policiers hier, en marge de la manifestation parisienne contre le projet de loi "sécurité globale".

12h07 : La présidente LREM de la commission des Lois de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, est l'invitée de l'émission "Questions politiques", sur franceinfo. Elle sera notamment interrogée sur les manifestations d'hier et sur le projet de loi "sécurité globale". Vous pouvez regarder son intervention dans notre direct.

13h57 : Midi et des poussières, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Le Conseil d'Etat a demandé au gouvernement de modifier la limitation à 30 personnes pour les cérémonies religieuses, jugée "disproportionnée". Le juge des référés y voit "une atteinte grave et manifestement illégale" à la liberté de culte.

• Le journaliste et patron de presse Jean-Louis Servan-Schreiber est mort hier à l'âge de 83 ans, a annoncé Psychologies, une de ses plus célèbres publications. Sa famille a précisé qu'il était décédé des suites du Covid-19.

• Le dernier bilan des manifestations contre la loi "sécurité globale" fait état de 62 blessés parmi les forces de l’ordre et de 81 interpellations. RSF a par ailleurs dénoncé des violences policières "inacceptables" contre un photographe syrien, blessé lors de la manifestation parisienne.


• L'acteur britannique Dave Prowse, qui a incarné le personnage de Dark Vador dans la première trilogie de Star Wars, est mort hier à l'âge de 85 ans.

13h57 : L'association Reporters sans frontières a dénoncé des violences policières "inacceptables" contre un photographe syrien, blessé lors de la marche parisienne contre la proposition de loi "sécurité globale". Collaborateur de Polka Magazine et de l'AFP, Ameer Al Halbi couvrait la manifestation place de la Bastille à titre indépendant.

13h57 : Les manifestations organisées hier pour protester contre le projet de loi "sécurité globale" font la une de plusieurs journaux ce matin. "Touche pas à mes libertés", titrent les Dernières Nouvelles d'Alsace, quand Sud-Ouest évoque la "crise de confiance" entre l'opinion publique et les forces de l'ordre.

(DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE)

(SUD-OUEST)



13h57 : Bonjour . Nous n'avons pas, à ce stade, de bilan sur les blessés côté manifestants. Nous vous le communiquerons lorsque nous aurons plus d'informations.

13h57 : 62 blessés parmi les forces de l'ordre; combien de blessés parmi les manifestants?

13h57 : Le dernier bilan des manifestations contre la loi "sécurité globale" fait état de 62 blessés parmi les forces de l’ordre (39 en province et 23 à Paris), selon le ministère de l’Intérieur, contacté par France Télévisions. Par ailleurs, 81 personnes ont été interpellées dans tout le pays (dont 46 à Paris), selon les chiffres de la préfecture de police.

13h58 : Bonjour @Yann et @le droit d'informer, je vois que tout le monde est d'excellente humeur ce matin... ;) Peut-être n'avez vous pas bien regardé notre site ? Je vous comprends, il est encore tôt, alors je vais vous faire un petit résumé : nous avons parlé des tirs de projectiles visant les forces de l'ordre et des dégradations dans ce live et dans notre direct, hier, lorsqu'ils se sont produits ; nous y avons également donné le bilan provisoire faisant état de 37 policiers blessés ; et nous avons publié un article, vidéo à l'appui, sur le policier poussé au sol et passé à tabac par des casseurs hier (les images ont également été diffusées dans ce live). Bonne journée à tous les deux.

13h58 : C'est quoi ce journalisme ?!?!? Et les très nombreux policiers blessés hier??? HONTEUX de ne pas en parler!!!!!

13h58 : Bravo Fi pour votre objectivité Une photo d’un journaliste qui prend un coup de matraque et aucune photos ni films des agressions commises par le manifestants mémé minoritaire?

13h58 : Voici les titres à 9 heures :

• L'association Reporters sans frontières a dénoncé des violences policières "inacceptables" contre un photographe syrien, blessé lors de la manifestation parisienne contre la proposition de loi "sécurité globale" et les violences policières à Paris.

Dans un entretien au Journal du dimanche, le directeur général de la Police nationale dénonce "des comportements des délinquants" après le passage à tabac du producteur de musique Michel Zecler.

• Quelque 133 000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, ou 500 000, selon les organisateurs, ont participé aux "marches des libertés" organisées en France hier, notamment contre le texte de loi relatif à la "sécurité globale"

La France s'est imposée hier soir face à l'Italie et disputera la finale de la Coupe d'automne des nations contre l'Angleterre, dimanche prochain.