Profonde division au sein de la gauche

Nathalie Saint-Cricq intervient sur le plateau du JT de France 2. Elle fait un point sur la situation de la gauche.

FRANCE 2

Un bras de fer existe entre une gauche radicale et une gauche réformiste. Celui-ci ressurgit alors qu'un référendum sur l'unité de la gauche a été mis en place ce week-end. "Une bonne partie des Verts, Mélenchon, le PC ont décidé de cibler l'exécutif, avec comme grand Satan Manuel Valls et Emmanuel Macron", explique Nathalie Sait-Cricq. "C'est une gauche qui se sent bien dans l'opposition, qui contribue à la déroute du PS aux Régionales. Affaiblir François Hollande ce n'est pas leur problème", ajoute-t-elle.

"Purement cosmétique"

"Ça ne changera rien du tout d'appeler à l'unité, c'est purement cosmétique", poursuit la spécialiste. Pour elle, François Hollande récolte aujourd'hui ce qu'il a semé en 2012 en ne levant pas dès le début toutes les ambiguïtés sur sa vraie ligne et sur les vrais contours de sa majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, le 8 septembre 2015 au siège de son parti à Paris.
Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, le 8 septembre 2015 au siège de son parti à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)