Cet article date de plus de neuf ans.

Présidentielle : France Hollande creuse son avance sur Nicolas Sarkozy, selon BVA

François Hollande, candidat du PS et du PRG (radicaux de gauche), recueille 39% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle 2012, distançant de 16 points Nicolas Sarkozy (23%), selon un sondage BVA, publié jeudi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande, Nicolas Sarkozy et Bernadette Chirac (Egletons 2011) (PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP)

François Hollande, candidat du PS et du PRG (radicaux de gauche), recueille 39% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle 2012, distançant de 16 points Nicolas Sarkozy (23%), selon un sondage BVA, publié jeudi.

Nicolas Sarkozy, constate BVA, "ne profite absolument pas" du "resserrement de l'offre politique à droite", Jean-Louis Borloo ayant renoncé entretemps et aucun de ses concurrents possibles à droite n'ayant été testé dans cette enquête. Ceux-ci totalisaient 14% des intentions de vote en juillet dernier.

La présidente du Front national Marine Le Pen progresse de trois points, alors que, commente BVA, "l'on parle moins d'elle qu'au printemps dernier". Elle "se rapproche dangereusement" de Nicolas Sarkozy, ajoute l'institut.

Malgré la défection de Jean-Louis Borloo, François Bayrou progresse à peine (7%, +1). François Hollande "capte l'essentiel du potentiel de voix disponible au centre droit", en conclut BVA.

Jean-Luc Mélenchon obtiendrait 6% des voix (+ 2 points), Eva Joly 4% (- 1), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) 2% et Philippe Poutou (NPA) ferait un score marginal. Au 1er tour, le total des voix de gauche atteint 51%, et celui des voix de droite (FN compris) à 42%, sans compter le MoDem à 7%. "Le rapport gauche-droite se trouve totalement bouleversé", l'enquête de juillet ayant attribué 53% à la droite et à l'extrême droite, contre 41% à la gauche et à l'extrême gauche et 6% au MoDem.

Au second tour, relève l'institut, François Hollande enregistrerait "d'exceptionnels reports de voix de la gauche et de très bons reports de François Bayrou", à raison des deux tiers des électeurs du candidat centriste votant au second tour, mais aussi de 45% de ceux de Marine Le Pen.

Le candidat du PS l'emporterait ainsi avec 64% des voix contre 36% au président sortant.

Sondage pour Orange, la presse régionale et RTL réalisé par téléphone les 17 et 18 octobre auprès de 753 personnes inscrites sur les listes électorales, tirées d'un échantillon de 950 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.