Cet article date de plus de cinq ans.

Présidentielle 2017 : Marine Le Pen "sera battue" selon Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen n'a pas épargné sa fille, ce dimanche matin, dans son discours du 1er mai, aux pieds de la statue de Jeanne d'Arc, place des Pyramides, à Paris. Le cofondateur du Front national estime que Marine Le Pen "sera battue" au deuxième tour de la présidentielle, peut-être même "au premier", à moins de changer de stratégie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Jean-Marie Le Pen au pied de la statue de Jeanne d'Arc © RF/ Nathanaël Charbonnier)

Pour Jean-Marie Le Pen, la seule voie possible vers l'Elysée est "l'opposition au système" et "l'unité du FN",  qui "peut être faible de ses divergences, de ses remontrances.. ." Le cofondateur du parti propose l'aide des comités "Jeanne d'Arc, au secours" qu'il a lancés. "Chacun où qu'il soit doit faire un effort pour ne retenir que ce qui nous unit contre la décadence et l'adversité."

Le cofondateur du FN était arrivé vers 10h40 devant la statue de Jeanne d'Arc, sous les acclamations et aux cris de "Merci Jean-Marie !" Dans son discours, qui a duré un peu plus d'une demi-heure, il n'a jamais nommé sa fille, Marine Le Pen, qu'il s'est contenté d'appeler "la nouvelle présidente". Il a dénoncé la dérive politique du parti, symbolisée, selon lui, par son éviction du parti, qu'il compare à la décapitation de Louis XVI. Pour Jean-Marie Le Pen, la dédiabolisation du parti est un "leurre" , une "sottise suicidaire." Et sa fille sera battue à la présidentielle.

"La présidente du Front national sera battue" a prédit Jean-Marie Le Pen
écouter
Marine Le Pen prononcera un discours de son côté dimanche, à 14h30, en clôture d'un "banquet patriote", porte de la Villette (19e arrondissement de Paris). 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.