Cet article date de plus de douze ans.

Pouvoir d’achat : Quelles propositions ?

Tout le monde veut sa hausse, mais personne n’a les mêmes méthodes pour y arriver. Quelles sont les stratégies des candidats, ou à défaut des partis, pour regarnir le porte-monnaie des français.
Article rédigé par Simon Gourmellet
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Les propositions sur le pouvoir d'achat seront sans doute les plus scrutées par les électeurs. (afp)

Tout le monde veut sa hausse, mais personne n'a les mêmes méthodes pour y arriver. Quelles sont les stratégies des candidats, ou à défaut des partis, pour regarnir le porte-monnaie des français.

  • La redistribution des richesses:

- La Prime aux salariés de Nicolas Sarkozy: D'abord estimée à 1000 euros, son montant a été revu à la baisse pour atteindre 700 euros. Annoncée mi-avril elle a été votée début juillet par le parlement. La mesure devrait concerner un quart des salariés du privé. Elle est proposée pour les entreprises de plus de 50 salariés ayant versé à leurs actionnaires un dividende en progression par rapport à la moyenne des deux années antérieures. Le principe ? Inciter les riches entreprises à être généreuses non seulement avec leurs actionnaires mais aussi avec leurs employés. En contrepartie, les sociétés pourraient bénéficier d'une baisse de charges sociales.

Voir la video

Autres propositions envisagées par les groupes de travail au sein de l'UMP : Une prime au mérite qui concernerait toutes les entreprises, nette de charge et plafonnée, et la mise en place d'une loi d'application générale pour que tous les salariés puissent prétendre à une prime versée sous forme de chèques vacances.

- Hausse du SMIC et parité des salaires homme-femme pour le PS: En 2007, le PS promettait un SMIC à 1500 euros. Pour 2012, l'idée est toujours là, mais le montant n'a pas encore été précisé. Le Ps propose également d'inciter les entreprises à augmenter les salaires et imagine pour cela une conférence annuelle réunissant représentants des salariés et du patronat. Enfin pour inciter à l'égalité salariale femme-homme. Le Ps propose de conditionner le maintien des exonérations de cotisations patronales à la conclusion de parité des salaires hommes-femmes.

- Le revenu citoyen de Dominique de Villepin : L'ancien premier ministre propose que tous les Français majeurs et en situation de précarité reçoivent chaque mois de l'Etat un revenu citoyen de 850 euros pour les personnes sans ressources et dégressif pour les personnes aux revenus inférieurs à 1500 euros. Objectif : garantir la dignité de chaque citoyen.

- Hausse des salaires pour le Fn : Marine Le Pen souhaite rétablir l'échelle mobile des salaires, c'est-à-dire indexer les revenus au cours de l'inflation. Autre mesure : Revaloriser les petites pensions de retraite et mettre fin au gel des salaires dans la fonction publique, hormis les plus élevés.

  • Faire baisser le coût de la vie :

Pour cela le PS s'attaque au logement, en proposant de bloquer les loyers dans les zones ou ils flambent. Pour stopper cette envolée des loyers, leurs montants seraient plafonnés lors de la première location ou relocation. autre objectif: financer la construction de 150 000 logements sociaux par an.

  • Les prix:

Sur ce thème, Ségolène Royal se démarque du projet socialiste et propose de bloquer le prix de 50 produits alimentaires et d'entretiens:

Marine Le Pen s'attaque quant à elle aux prix de l'essence, en proposant une baisse immédiate de 20% de la TIPP (Taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers), couplée dans le même temps à une surtaxe sur les superprofits des grandes entreprises pétrolières et gazières.

  • Alléger la facture énergétique:

Le Parti socialiste propose de réinvestir une partie des superprofits des groupes pétroliers dans des aides à l'isolation, le développement des énergies renouvelables et la mise en place de tarifs sociaux pour le gaz, l'électricité et l'eau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.