Pour la première fois, une femme va diriger Tokyo

Yuriko Koike, 64 ans, a été élue dimanche gouverneur de Tokyo. Les habitants l'ont choisie parmi une vingtaine de candidats. Elle aura notamment pour mission de superviser la préparation des jeux Olympiques de 2020.

(Yuriko Koike élue gouverneur de Tokyo © MITSURU TAMURA / YOMIURI / THE YOMIURI SHIMBUN)

Pour la première fois, les habitants de Tokyo ont élu une femme au poste de gouverneur de la ville. Cette élection arrive après la démission de ses deux prédécesseurs. Elue pour quatre ans, Yuriko Koike, 64 ans, ex-ministre de l'Environnement puis de la Défense et aussi une ancienne journaliste.

Présenté comme une rebelle au sein de son parti conservateur

Si les Tokyoïtes ont élu Yuriko Koike ce n’est pas parce que c’est une femme mais car elle a eu l’audace de se présenter sans avoir l’investiture de sa formation, le Parti libéral-démocrate du Premier ministre Shinzo Abe. Les médias ont aussi beaucoup aidé Yuriko Koike, ils accusent le Premier ministre de vouloir contrôler la formation et ont ainsi présenté Yuriko Koike comme une rebelle au sein du tout-puissant parti conservateur.

Assurer le succès des JO de 2020

Elle sera confrontée à une série de défis: le vieillissement de la capitale du Japon, la pénurie de places de garderies mais, surtout, la supervision de la préparation des Jeux de 2020 qui sont entachés de soupçons de corruption.