Politique : “Je n’ai pas compris quel est l’objectif poursuivi par le chef de l’État”, déclare Olivier Faure après la rencontre avec les chefs de parti

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 16 min
Politique : “je n’ai pas compris quel est l’objectif poursuivi par le chef de l’Etat”, précise Olivier Faure après la rencontre des chefs de parti avec Emmanuel Macron. -
Politique : “je n’ai pas compris quel est l’objectif poursuivi par le chef de l’Etat”, précise Olivier Faure après la rencontre des chefs de parti avec Emmanuel Macron. Politique : “je n’ai pas compris quel est l’objectif poursuivi par le chef de l’Etat”, précise Olivier Faure après la rencontre des chefs de parti avec Emmanuel Macron. - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - S.Chironi, G.Bornstein
France Télévisions
franceinfo
Olivier Faure est l’invité du 19/20 info, mercredi 6 septembre. Le premier secrétaire du Parti socialiste vient parler de l’actualité, évoquant notamment la rencontre entre les chefs de parti et Emmanuel Macron mais aussi la stratégie du PS aux élections européennes.

Interrogé sur le suicide d’un adolescent de 15 ans, qui survient sûrement après des tentatives de harcèlement, Olivier Faure parle d’un “drame absolu”. Un enfant sur dix est harcelé, et cela s’est démultiplié avec les réseaux sociaux. Il y a une forme de pandémie de harcèlement. Souvent, les agents et les enseignants sont dépassés par ces évènements. Il faut des plans de prévention”, souligne le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), invité du 19/20 info, mercredi 6 septembre. 

Olivier Faure est interrogé sur une lettre qu’il devrait recevoir du président de la République, en tant que chef de parti. “J’aimerais que nous ne reproduisions pas l’exercice de la semaine dernière [rencontre entre Emmanuel Macron et les chefs de parti, ndlr]. (…) Je n’ai toujours pas compris quel est l’objectif poursuivi par le chef de l’État. Pour quels objectifs ? Pour quels résultats ?”, avance-t-il.

Rien n’est encore décidé pour la liste européenne commune 

“J’ai fait beaucoup de propositions très concrètes. J'ai proposé une conférence fiscale et salariale pour notamment traiter de la question des bas salaires, des métiers dits de première ligne, sur lesquels on aurait aimé avoir un élan”, affirme Olivier Faure. “Une part des Français dit sauter un repas par jour”, poursuit-il. “On voit que les indicateurs se multiplient, qu’il y a un vrai problème social, de répartition des richesses”, note le premier secrétaire du PS.  

Interrogé sur la tactique du PS aux élections européennes, il indique que rien n’a été décidé encore. “Le vote militant aura lieu le 4 octobre. C'est eux qui décideront. La proposition dit que nous ne serons jamais un obstacle au rassemblement. Nous prenons acte que deux formations dans la Nupes ont décliné une liste commune”, conclut Olivier Faure.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.