Cet article date de plus de deux ans.

Plan pauvreté : "Nous avons envie de lutter contre les inégalités de destin", affirme Agnès Buzyn

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

La ministre des Solidarités et de la Santé présentera son plan pour lutter contre la pauvreté à la mi-septembre.

Le plan pauvreté est "une vraie priorité", a insisté sur franceinfo Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, mardi 21 août. "Jusqu'à présent on a fait reposer la lutte contre la pauvreté sur les prestations monétaires et nous, nous avons envie de lutter contre les inégalités de destin. Ça change tout", a déclaré la ministre.

Agnès Buzyn explique que les "prestations monétaires réparent, mais ne permettent pas aux gens de s'inscrire dans un projet de vie. Nous allons travailler sur les jeunes, leur permettre une égalité des chances réelles et travailler sur l'insertion professionnelle."

Pas de coupes dans les allocations

Le 13 juin, Emmanuel Macron a déclaré que les aides sociales coûtaient un "pognon de dingue" et ne marchaient pas. Agnès Buzyn a dit partager cet avis. "Je suis d'accord sur le diagnostic, ça ne marche pas. Nous avons réduit le taux de pauvreté en France, mais nous sommes le pays dans lequel il faut le plus de générations pour sortir de la pauvreté. Quand on est pauvre, on le reste de génération en génération. C'est une spécificité française et nous travaillons là-dessus."

Agnès Buzyn assure qu'il n'y aura "pas de coupes dans les prestations monétaires, le plan va apporter des mesures nouvelles, différentes. Nous travaillons sur une simplification d'accès au droit, ce qu'on appelle techniquement un versement social unique".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.