"Personne n’est indispensable" : l'ex-directrice de cabinet de Marlène Schiappa explique son départ

Anne Rubinstein a quitté son poste seulement quatre mois après son arrivée, pour rejoindre l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

Marlène Schiappa, secrétaire d\'Etat chargé de l\'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre la discrimination pendant une séance de questions au gouvernement. 
Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre la discrimination pendant une séance de questions au gouvernement.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)

"Anne était lassée de la communication permanente aux dépens du suivi des dossiers de fond." Le Canard enchaîné a révélé, mercredi 20 février que la directrice de cabinet de Marlène Schiappa avait claqué la porte du ministère moins de quatre mois après son arrivée. Une façon de sous-entendre qu'elle ne s'accommodait pas de la communication foisonnante et parfois polémique de la secrétaire d'Etat à l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Proche d’Emmanuel Macron, elle était cheffe de cabinet de Nicolas Hulot jusqu’à sa démission à la fin août 2018, avant d’être appelée par Marlène Schiappa en octobre 2018. "Anne Rubinstein s’est retrouvé sans poste après le départ de Nicolas Hulot, Marlène Schiappa lui a proposé de prendre quelque temps la présidence du cabinet car elles se connaissaient", explique son entourage contacté par franceinfo.

"Envie de connaître une nouvelle expérience"

"J’ai eu envie de connaître une nouvelle expérience après mon parcours dans beaucoup de cabinets", précise Anne Rubinstein à franceinfo, ajoutant qu'elle refuse de commenter les propos avancés dans Le Canard enchaîné

"Personne n’est indispensable à aucun endroit", a ajouté cette militante du Parti socialiste, réputée proche de Dominique Strauss-Khan et qui est aussi passée par Bercy alors qu'Emmanuel Macron était ministre. 

"Anne, qui a bientôt 60 ans, a eu la possibilité d’avoir un poste plus stable et moins épuisant à l’APHP", explique son entourage. Elle a en effet été nommée directrice de cabinet du directeur général de l’APHP, Martin Hirsch comme l’a annoncé l’AP-HP dans un communiqué le 18 février. Thomas Brisson, son ancien adjoint prend donc la direction du cabinet de la ministre chargée de l’égalité femmes-hommes et de la lutte contre les inégalités.