Permis de conduire : Taubira prête à renoncer à la réforme

Invité de France Inter ce vendredi matin, la ministre de la Justice a défendu son projet de faire de la conduite sans permis une simple contravention. Mais elle pourrait y renoncer "s'il n'y a pas d'acceptabilité dans la société."

(Face au tollé, Christiane Taubira pourrait reculer © MAXPPP)

 "Je vais vous dire : moi-même j'étais réticente sur l'effet psychologique " de cette réforme qui vise à considérer la conduite sans permis non plus comme un délit jugé devant un tribunal mais comme une simple contravention a expliqué Christiane Taubira. Puis elle s'est laissée convaincre et elle a défendu ce vendredi matin sur France Inter cette disposition qui figure dans l'article 16 du projet de loi sur la justice du XXIe siècle.

"C'est une mesure plus efficace, plus rapide, plus juste. Les dispositions que nous prenons n'empêchent pas que ça soit un délit, ça ne concernera que la première infraction, ensuite il s'agira d'un délit" a précisé la ministre. Autrement dit les conducteurs sans permis pourraient quand même aller en prison en cas de récidive.

A LIRE AUSSI ►►►  Réforme du défaut de permis : un "mauvais signal" (Ligue contre la violence routière)

Mais cette disposition est critiquée de toutes parts et qualifiée notamment de "très mauvais signal " par la Ligue contre la violence routière. Ce matin, la ministre de la Justice a donc pris en compte les critiques : "S'il n'y a pas d'acceptabilité dans la société, nous en tirerons tous les enseignements ." Autant dire que cette réforme pourrait être retirée du projet de loi qui doit bien sûr être débattu au Parlement avant d'être adopté.

Permis de conduire : Taubira prête à renoncer à la réforme - elle était ce matin sur France Inter
--'--
--'--
  A LIRE AUSSI ►►►  Expliquez-nous… le permis de conduire