Réforme du défaut de permis : un "mauvais signal" (Ligue contre la violence routière)

Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, dénonce la proposition de la garde des Sceaux, Christiane Taubira. Elle prévoit de ne plus envoyer systématiquement devant un juge les automobilistes sans permis de conduire ou sans assurance.

("Le gouvernement ne s'intéresse pas à la sécurité routière" pour Chantal Perrichon © MAXPPP)

Christiane Taubira doit présenter vendredi en conseil des ministres plusieurs projets de loi, dont l'un sur la justice du 21ème siècle. L'une des dispositions prévoit de ne plus envoyer systématiquement devant un juge les automobilistes qui n'ont pas de permis de conduire ou qui n'ont pas d'assurance. Mais les sanctionner par une amende de 500 euros. Chantal Perrichon dénonce une proposition "extrêmement choquante " sur l'antenne de France Info. Pour la présidente de la Ligue contre la violence routière, "c'est un mauvais signal envoyé aux automobilistes ".

"Un mauvais signal, extrêmement choquant" - Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, avec Céline Asselot
--'--
--'--
C'est inacceptable, estime Chantal Perrichon :  "Nous le déplorons d'autant plus que, depuis 12 ans, il y a une remontée du nombre de morts", dénonce-t-elle. "Cela confirme que les ministres appartiennent à un gouvernement qui ne s'intéresse pas à la sécurité routière."

"Une ministre s'entête à vouloir résoudre un problème technique qu'est le problème d'engorgement des tribunaux" , assure encore Chantal Perrichon. "Nous, nous comptions sur cette première comparution au tribunal car c'est un acte symbolique. Mme Taubira va envoyer un mauvais signal', poursuit-elle.

A LIRE AUSSI  ►►► Rouler sans permis ne conduirait plus systématiquement au tribunal

La Chancellerie rappelle cependant qu'à cette heure le texte définitif tel qu'il sera présenté en conseil des ministres vendredi est toujours en discussion. Il était à l'étude ce jeudi matin au conseil d'Etat.