"Pas assez fiables, parce que trop faibles" : l'alliance entre les députés Renaissance et les Républicains a déjà du plomb dans l'aile

Les membres du parti de la majorité vont se réunir la semaine prochaine pour réfléchir à une alliance avec des élus des Républicains. Mais l'ambiance s'annonce tendue.
Article rédigé par Paul Barcelonne
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale le 21 mai 2023. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS)

Un remaniement pourrait bien avoir lieu avant le 14 juillet et la fin des "100 jours d'apaisement" promis par Emmanuel Macron. Franceinfo révélait en début de semaine que le parti Renaissance allait réunir un conseil de famille, avec tous ses parlementaires le 21 juin, afin de plancher sur l'éventuelle entrée d'élus Les Républicains au gouvernement.

>> INFO FRANCEINFO. Renaissance convoque les cadres de la majorité pour discuter d’une éventuelle alliance avec LR

Ce mercredi 14 juin, l'exécutif se triture encore les méninges, même si une alliance avec le parti de droite semble perdue d'avance. Emmanuel Macron et Élisabeth Borne ne trouvent pas la clé, pour une alliance avec Les Républicains. "Chez LR, il y a plusieurs numéros de téléphone, chacun répond pour lui, mais il n'y a pas de hot-line commune", s'agace un ministre qui moque des députés "pas assez fiables, parce que trop faibles".

"Éric Ciotti rêve toujours de Beauvau"

Au gouvernement, l'épisode de la réforme des retraites a également laissé des traces. L'exécutif était persuadé d'être parvenu à une entente avec les députés LR, mais a finalement dû avoir recours au 49.3 à la dernière minute, pour faire passer son texte de loi. "Si c'est pour recommencer à chaque fois, ça ne s'appelle pas un accord", grince un fidèle d'Emmanuel Macron.

Un autre estime que Les Républicains attendent encore "des preuves d'amour", comme une main tendue sur l'immigration. Mais les négociations peinent à avancer : "C'est la chandelle en rugby... qui ne retombe jamais", glisse un membre du gouvernement. Alors que les rumeurs de remaniement se poursuivent, un député LR l'assure : "Éric Ciotti rêve toujours de Beauvau".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.