"Si j’étais président" donne la parole à Fabien Roussel, candidat du Parti communiste

Publié Mis à jour
"Si j’étais président" donne la parole à Fabien Roussel, candidat du Parti communiste
FRANCE 2
Article rédigé par
L. Kaddour - France 2
France Télévisions

Comme chaque dimanche, jusqu’au premier tour de l’élection présidentielle, on donne la parole à l’un des candidats. C’est notre séquence "Si j’étais président", en direct dimanche 6 mars, de Saint-Amand-les-Eaux dans le Nord, avec Fabien Roussel, candidat du Parti communiste.

"Si vous étiez président de la République aujourd’hui, que diriez-vous à Vladimir Poutine ?", demande la journaliste Leïla Kaddour à Fabien Roussel, candidat du Parti communiste à l’élection présidentielle, en duplex pour France 2 pour la séquence "Si j’étais président". "Je ferais tout pour mettre la pression sur Vladimir Poutine, sur son gouvernement", dit Fabien Roussel. S’il était élu, la première décision concrète du candidat "serait en faveur du pouvoir d’achat de nos concitoyens", dit-il. Le Smic serait ainsi porté à 1 900 euros brut, le salaire de l’ensemble des fonctionnaires serait augmenté de 30 %. La retraite minimum serait elle portée à 1 200 euros nets minimum.

Investir dans les énergies renouvelables et nucléaires

Redonner du pouvoir d’achat aux Français passerait aussi par "bloquer les factures qui s’envolent aujourd’hui, notamment les factures de gaz et d’électricité", propose le candidat communiste Fabien Roussel. Ce dernier envisage la création d’un service public de l’électricité. Il souhaite investir dans les énergies renouvelables et nucléaires "pour retrouver la maîtrise énergétique de notre pays, dans la production, dans la sécurité mais aussi dans la tarification", détaille Fabien Roussel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.