Cet article date de plus de dix ans.

Parrainages : en attendant la décision du Conseil constitutionnel

Saisis par Marine le Pen, les Sages doivent déterminer cet après-midi si la publication des noms des 500 parrains obligatoires d'un candidat à la présidentielle est conforme à la Constitution. Oui, répond d'avance le constitutionnaliste Dominique Rousseau joint par France Info ce matin.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Pour Dominique Rousseau, c'est le principe de transparence de la vie publique qui prévaut : transparence du financement des partis, transparence du financement des campagnes, transparence du patrimoine des élus et transparence des noms des "présentateurs" des candidats.

Pour comparaison, ce système de "présentation" des candidats existe dans d'autres pays qui élisent leur président au suffrage universel. Mais ces présentateurs font aussi parfois partie de la société civile. Par exemple, certains pays permettent à 200 élus ou 500.000 citoyens de présenter un candidat. Ce qui garantit "un plus grand pluralisme".

En attendant en France, voilà comment l'on procède : chaque candidat centralise ses parrainages, et les porte au Conseil constitutionnel, qui vérifie leur régularité.

 


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.