Vote de confiance : la responsabilité du gouvernement sera-t-elle engagée ?

Publié
Vote de confiance : la responsabilité du gouvernement sera-t-elle engagée ?
FRANCE 3
Article rédigé par
Julien Nény - France 3
France Télévisions

Pour le moment, la Première ministre Élisabeth Borne ne prévoirait pas de solliciter la confiance des députés lors de son discours de politique générale. Or, rien n'est encore certain à ce stade.

La Première ministre Élisabeth Borne poursuit ses visites sur le terrain et ses consultations. Elle prononcera son discours de politique générale le 5 juillet prochain. Pour l'instant, la cheffe du gouvernement ne prévoirait pas de solliciter la confiance des députés. "C'est un peu plus nuancé que ça. Tout est parti d'un décret publié ce matin au Journal officiel qui, effectivement, confirme que mardi prochain, à l'Assemblée nationale, la Première ministre Élisabeth Borne prononcera bien son discours de politique générale devant les députés (...). Mais ce décret en question ne mentionne en rien un éventuel vote de confiance qui suivrait ce discours de politique générale", rapporte le journaliste Julien Nény, en direct de Matignon, mercredi 29 juin. 

Un gouvernement avec seulement une majorité relative

"Ce vote de confiance est en général une formalité pour le gouvernement, quand il a la majorité absolue à l'Assemblée", poursuit le journaliste. Or, le gouvernement n'a désormais qu'une majorité relative dans l'hémicycle. "Le résultat d'un éventuel vote de confiance est beaucoup plus aléatoire pour le gouvernement", explique Julien Nény. La porte-parole du gouvernement affirme de son côté qu'"aucune décision n'est prise" et que "cela laisse toutes les portes ouvertes". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.