Réforme de l’assurance chômage : la situation des salariés qui abandonnent leur poste en question

Publié
Réforme de l’assurance chômage : la situation des salariés qui abandonnent leur poste en question
Article rédigé par
G. de Florival - France 3
France Télévisions

La réforme de l’assurance chômage est à l’étude à l’Assemblée nationale. Le journaliste Gaspard de Florival est sur le plateau du 12/13, lundi 3 octobre, pour éclaircir la question des abandons de poste.

La réforme de l'assurance chômage va alimenter les débats à l’Assemblée nationale, lundi 3 octobre. Le journaliste Gaspard de Florival fait le point sur le plateau du 12/13, notamment sur le sujet de l’abandon de poste. "Juridiquement, dans le code du travail, un abandon de poste, c’est une absence prolongée, non justifiée et non autorisée par l’entreprise", explique-t-il. En général, cela se finit par un licenciement, après quoi le salarié peut recevoir l'allocation chômage. "C'est ce point-là que le ministre du Travail souhaite durcir", précise le journaliste. 

Un moyen détourné de rupture à l’amiable ?

Gaspard de Florival prévient : "Aujourd’hui, il n’existe pas vraiment de chiffres sur le sujet. Mais selon plusieurs députés Les Républicains, cela serait parfois un moyen déguisé de mettre un terme à un contrat, car il y a certains avantages." Le salarié qui abandonne son poste peut toucher des allocations chômage comme pour un licenciement ou une rupture conventionnelle. "L'abandon de poste deviendrait un moyen détourné de rupture à l'amiable, dans la mesure où pour l’employeur c’est moins cher qu’un licenciement ou une rupture conventionnelle, il n’y a pas d’indemnité à verser au salarié", conclut le journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.