Cet article date de plus d'un an.

Politique : "C’était le Halloween des finances", critique Clément Beaune à propos du vote du budget à l’Assemblée nationale

Publié
Politique : "C’était le Halloween des finances", critique Clément Beaune à propos du vote du budget à l’Assemblée nationale
Politique : "C’était le Halloween des finances", critique Clément Beaune à propos du vote du budget à l’Assemblée nationale Politique : "C’était le Halloween des finances", critique Clément Beaune à propos du vote du budget à l’Assemblée nationale
Article rédigé par France 2
France Télévisions

L’émission "Les 4 Vérités" reçoit, mardi 1er novembre, Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports de France. Il revient sur les différentes motions de censure et le vote du budget qui ont eu lieu à l’Assemblée nationale.

Invité sur le plateau de France 2 dans l’émission des 4 Vérités, mardi 1er novembre, Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports de France revient sur les tensions récentes qui ont eu lieu à l’Assemblée nationale et notamment sur les choix budgétaires. "On a vu exactement ce qu’il se passe sur ce budget, c’est-à-dire l’irresponsabilité, l’alliance des contraires, beaucoup de cynisme", fustige Clément Beaune. "C’était le Halloween des finances publiques. Vous avez en trois heures 15 milliards d’euros qui ont été votés par la Nupes et le Rassemblement national", souligne le ministre qui pointe du doigt l’irresponsabilité de ces partis.

La droite peut-elle voter les motions de censure ?

Les motions de censure ont une nouvelle fois été rejetées, ce qui va probablement amener un quatrième 49.3 dans les jours à venir. La droite ne risque-t-elle pas de voter ces motions et ainsi de renverser le gouvernement ? Clément Beaune espère que la droite se laissera le temps de la réflexion afin de ne pas renverser un gouvernement pour simplement le renverser. "C’est pour gouverner ensemble, ou c’est simplement pour se faire le plaisir de dire : ‘on ne veut pas ceci ou cela’ ?", questionne-t-il. Le ministre salue au passage le choix des Républicains qui ne se sont pas joints au Rassemblement national ni à la Nupes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.