Match de foot de l'Assemblée : Marine Le Pen déplore "la haine tout le temps" après le boycott de certains députés

Lors du match entre des parlementaires et d'anciens joueurs professionnels, le député RN de l'Yonne Julien Odoul s'est blessé au genou.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des députés de l'Assemblée nationale sur le terrain du stade Emile-Anthoine, à Paris, le 28 septembre 2022. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Jouer au foot ou pas aux côtés d'élus RN : Marine Le Pen a critiqué mercredi 28 septembre le boycott par des députés de gauche et certains Renaissance d'un match caritatif de l'équipe de football de l'Assemblée. La patronne des députés d'extrême droite estime que "ça en dit long sur ces gens en réalité, c'est la haine tout le temps, partout, le combat tout le temps", a-t-elle déclaré sur RTL.

"En réalité, ils vont à l'encontre d'une des grandes valeurs du sport qui est que, précisément, c'est l'endroit où on ne fait pas de politique", a ajouté la députée RN du Pas-de-Calais, convaincue que les groupes appelant à ne pas participer à ce match seront "jugés durement par les Français".

Rupture du tendon rotulien pour Julien Odoul

La rencontre a pu se tenir dans la soirée de mercredi à Paris avec d'autres députés face à d'anciens joueurs professionnels comme le champion du monde 98 Christian Karembeu, au profit d'une association de lutte contre le cyberharcèlement des enfants, a pu constater une journaliste de l'AFP. Le député RN Julien Odoul s'est blessé à un genou, seul, et souffre d'une "rupture du ligament rotulien", selon le co-capitaine de l'équipe Karl Olive, député Renaissance.

Les présidents de groupes PS, Boris Vallaud, et LFI, Mathilde Panot, avaient confirmé la veille que leurs députés ne participeraient pas à ce match caritatif, estimant que le RN espérait ainsi poursuivre son entreprise de "banalisation". La patronne des députés Renaissance Aurore Bergé avait aussi recommandé à ses troupes "de ne pas participer à un match qui donnera lieu à une 'photo d'équipe'": or "nous ne jouons pas dans la même équipe. Ni extrême droite, ni extrême gauche".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Assemblée nationale

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.