VIDEO. Près de 8 000 personnes pour le festival de Notre-Dame-des-Landes

Les opposants à l'aéroport clôturent aujourd'hui leur "Festizad" qui a duré trois jours.

Christophe Amoriaux, Fred Grunchec, Florence Thibert et Jérôme Soulard - France 3 Pays-de-Loire

Les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) finissent, dimanche 6 janvier, leur festival, baptisé "Festizad", après trois jours de fête. Il y a eu de la boue, beaucoup, de la musique et toujours beaucoup de contestation.

Près de 8 000 personnes, selon les gendarmes, se sont rassemblées samedi dans le calme. L'événement a commencé vendredi soir avec des concerts de rap, reggae ou punk. Quatre chapiteaux, deux grands et deux moyens, ont été dressés en dépit de l'interdiction édictée par la préfecture de Loire-Atlantique.

Des barrages avaient également été installés vendredi sur les principales voies d'accès à la zone d'aménagement différé (ZAD) prévue pour la construction du futur aéroport nantais. Il s'agissait de "garantir l'accès des secours", selon le directeur de cabinet du préfet de Loire-Atlantique, Patrick Lapouze. Les opposants au projet avaient, eux, accusé la préfecture de mettre "en danger des milliers de personnes".

Des opposants à l\'aéroport de Notre-Dame-des-Landes installent une scène pour leur festival, le \"Festizad\", le 4 janvier 2013.
Des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes installent une scène pour leur festival, le "Festizad", le 4 janvier 2013. ( MAXPPP)