Notre-Dame-des-Landes : les riverains de l'aéroport de Nantes crient à la trahison

La colère des partisans de la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes  (Loire-Atlantique)  ne retombe pas après l'abandon du projet. Ils manifestent ce samedi 27 janvier au matin. Le point à Saint-Aignan-de-Grandlieu (Loire-Atlantique) avec Virginie Charbonneau, de France 3 Pays de la Loire.

FRANCE 3

Après l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), les partisans de sa construction ne décolèrent pas, et manifestent ce samedi 27 janvier au matin. "Le sentiment d'abandon, voire le sentiment de 'sacrifice' - un mot qui a été employé ici -, est très important", témoigne Virginie Charbonneau en direct de Saint-Aignan-de-Grandlieu (Loire-Atlantique).

"Macron trahison"

"Des centaines de personnes, peut-être plus d'un millier sont réunies ici, pour exprimer leur écoeurement après la décision d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe d'abandonner le transfert de l'aéroport vers Notre-Dame-des-Landes il y a dix jours", poursuit la journaliste. La plupart ont mis leur carte d'électeur dans un cercueil. Ils ont aussi rempli une gerbe sur laquelle on pouvait lire : 'ci-gît la démocratie'. "Un cercueil qui devrait être amené dans les jours prochains directement à l'Élysée", rapporte la journaliste. "La ministre Elizabeth Borne est arrivée il y a quelques minutes, très chahutée au son de la Marseillaise et de 'Macron trahison'".

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'aéroport actuel de Nantes-Atlantique.
L'aéroport actuel de Nantes-Atlantique. (LOIC VENANCE / AFP)