VIDEO. La ministre des Transports huée par les riverains de l'aéroport de Nantes

Dix jours après l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Elisabeth Borne s'est rendue à Nantes, samedi 27 janvier, où une manifestation d'habitants en colère avait lieu.

FRANCE 2

"Macron démission ! Les zadistes en bout de piste !" Le comité d'accueil réservé à la ministre des Transports, Élisabeth Borne, par les habitants de Saint-Aignan-Grandlieu (Loire-Atlantique), a été bruyant, samedi 27 janvier. Une manifestation était organisée par les riverains de l'actuel aéroport de Nantes pour dénoncer l'abandon du projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

"Nous allons mourir sous les avions"

Plus de 500 manifestants sont venus montrer leur colère devant la mairie où la ministre était reçue. "On n'en peut plus des avions au-dessus de nos têtes, vous ne vous rendez pas compte que ça nous tue à petit feu ?", s'est étranglée une femme, pancarte à la main. "Nous allons mourir sous les avions", a clamé une autre.

Dans cette commune de 4 000 habitants, Elisabeth Borne est venue expliquer au maire, Jean-Claude Lemasson, le choix du gouvernement. Elle a dû s'engouffrer dans le bâtiment sous les huées et elle en est ressortie discrètement, après environ une heure d'entretien sans témoin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants sont contenus par la gendarmerie, le 27 janvier 2018, à Saint-Aignan-de-Grandlieu (Loire-Atlantique).
Des manifestants sont contenus par la gendarmerie, le 27 janvier 2018, à Saint-Aignan-de-Grandlieu (Loire-Atlantique). (ELEONORE DUPLAY / FRANCE 3)