Notre-Dame-des-Landes: Jadot (EELV) souhaite "un projet agroécologique" avec les zadistes

Yannick Jadot, député européen EELV, est l'invité politique du Grand Soir 3 ce dimanche 21 janvier.

Voir la vidéo
France 3

"Cette semaine, on a gagné sur la pêche électrique abandonnée par l'UE, l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, c'est la victoire de paysans résistants et on a gagné sur l'abandon de l'huile de palme dans les agrocarburants", se félicite Yannick Jadot, député européen EELV.

"Dès lundi, il y a un rassemblement de ceux qui ont mené la lutte à Notre-Dame-des-Landes à la suite duquel ils vont dégager la route départementale 281, qui avait été fermée, rappelle-t-il, par le gouvernement".

L'exemple du Larzac à suivre

Des zadistes souhaitent rester sur ces terres qui ne leur appartiennent pas. "C'est très bien. Des jeunes sont venus cultiver des terres réservées à l'aéroport. Ils vendent un peu de ce qu'ils cultivent. Ils sont là de manière pacifique. L'État devrait, comme au Larzac, déléguer aux occupants la répartition et la gestion des terres", explique l'écologiste. "Il faut que la zone devienne un beau projet agroécologique pour approvisionner l'agglomération de Nantes".

Mettre une amende aux consommateurs de cannabis, "c'est pragmatique, ça va décharger la police et les tribunaux", concède Yannick Jadot. "Mais, souligne-t-il, la politique française sur ce sujet est un échec complet. Ce projet est totalement insuffisant du point de vue du suivi sanitaire des jeunes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Yannick Jadot en juin 2017.
Yannick Jadot en juin 2017. (JC TARDIVON / MAXPPP)